Français FR English EN Italiano IT

Le CURLING / Sport olympique (1924 – 1998)

Le principe de cette discipline est de lancer une pierre sur la glace le plus près possible du centre d’une cible. À l’origine de cette discipline, on trouve une tradition flamande du 15ème siècle qui est introduite en Écosse sous le nom de kulling. Les projectiles pèsent alors jusqu’à 50 kg.

 

Les pierres rondes munies d’une poignée que nous connaissons aujourd’hui ne sont utilisées que depuis le siècle dernier. Si la fédération internationale est toujours implantée en Écosse, c’est au Canada qu’on trouve les meilleures équipes notamment masculines.

 

Les pierres sont issues de la Kays of Scotland située à Mauchline. Fondée en 1851, elle conserve les droits exclusifs de récolte du granit d’Ailsa Craig, un caillou (photo) au large des côtes écossaises non loin d’Ayr. 

 

La production d’une pierre de curling demande une vingtaine de processus, incluant la taille de la pierre brute au meulage, en passant par le collage, le polissage à la main.

 

Un principe simple, des règles complexes

 

Le principe fait s’affronter deux formations de quatre joueurs. Deux équipiers lancent les pierres tandis que les deux partenaires accélèrent ou freinent la course de la pierre avec un balai afin de contrôler la glissade.

 

Présent dès les Jeux de Chamonix 1924, mais pas très populaire, le curling fait un retour dans le giron olympique à Calgary 1988 comme sport de démonstration et pratiquée par les hommes et les femmes, avant de devenir une véritable discipline olympique à Nagano 1998.

 

Le Canada domine la discipline chez les hommes alors que la Suède s’est le plus souvent imposée chez les femmes. Il existe désormais une troisième épreuve, le double mixte.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights