Français FR English EN

Comité Olympique CUBA : 🟡78 ⚪️68 🟠80

Cuba, à l’image des anciens pays frères socialistes a conduit une politique sportive du haut niveau. Elle a souvent été récompensée aux Jeux.

En boxe, le sport-roi, les Cubains font forte impression à Barcelone en remportant sept des douze titres mis en jeu. Teofilo Stevenson, fut même dans les années 1970 et 1980, le plus grand champion olympique de boxe de tous les temps. Il remporte trois titres consécutifs chez les poids lourds de 1972 à 1980.

Son compatriote Felix Savon fera aussi bien dans les années 1990. Il est médaillé d’or à Barcelone, Atlanta et Sydney.

 

Citons également deux autres grands champions olympiques cubains, le coureur à pied Alberto Juantorena, double médaillé à Montréal sur 400 et 800 m et le sauteur en hauteur, Javier Sotomayor vainqueur du concours à Barcelone 1992.

On notera le pied de nez de l’équipe de baseball cubaine qui élimine les États-Unis, en demi-finale aux Jeux de Barcelone 1992, avant de s’imposer en finale. Les champions du monde amateurs terrassent les professionnels. Ils rééditeront cet exploit à Atlanta, quatre ans plus tard, avant de subir la loi des Américains à Sydney.

 

Au total, Cuba dont le comité olympique a été créé en 1926, mais seulement reconnu en 1954 a remporté plus de 200 médailles dont près de 80 en or. Le pays a remporté le quatrième plus grand nombre de médailles des nations qui n’ont jamais accueilli les Jeux après la Hongrie, la Roumanie et la Pologne. Mais à la différence des pays précédemment cités, Cuba n’a jamais participé aux Jeux olympiques d’hiver.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN