Français FR English EN Italiano IT

Les SPARTAKIADES INTERNATIONALES

2À l’exception d’une participation de la Russie aux Jeux de Stockholm 1912, l’ancienne URSS n’a pas participé aux Jeux olympiques avant les Jeux d’Helsinki 1952. Son arrivée cette année-là donne d’ailleurs à la plus grande manifestation du sport international, son caractère universel.

 

Pour patienter en attendant un retour dans le giron olympique et afin de permettre aux athlètes soviétiques de goûter aux joies des compétitions internationales, les autorités russes ont créé les Spartakiades internationales.

Un choix politique d’abord

Précisons tout de suite que le sport n’a pas toujours eu une place de choix dans le système soviétique. Durant l’entre-deux-guerres, le sport et les Jeux olympiques étaient considérés comme une pratique bourgeoise et capitaliste. Cependant, cette attitude changea progressivement quand les dirigeants de l’Union soviétique vont y trouver des vertus considérables pour leurs projets révolutionnaires.

 

La culture physique devient un aspect central dans la création de l’homme nouveau, de l’homo-sovieticus. Surveillé de près par le Ministère de la Santé, le sport devient un moteur du changement social en luttant contre des fléaux que sont l’alcoolisme et l’illettrisme, tout en apprenant aux différents peuples à vivre en collectivité.

Les pays du bloc de l’Est rassemblé

Les «Spartakiades» étaient des rencontres sportives auxquelles participaient tous les pays de l’ancien bloc de l’Est. C’est en 1928 qu’ont lieu à Moscou, les premières Spartakiades en hommage au révolutionnaire Spartacus qui avait mené la révolte des esclaves romains.

 

Si toutefois ces Jeux ressemblent aux épreuves olympiques, excepté la présence du motocyclisme, la volonté d’en faire un événement politique est plus évidente encore. Non seulement, les Spartakiades se déroulent en même temps que le congrès de l’Internationale communiste, mais la cérémonie d’ouverture a lieu sur la Place Rouge. Près de 4000 soviétiques et un peu plus de 600 étrangers venus de douze pays, hommes et femmes, y participent.

 

Les deuxièmes Spartakiades se déroulent trois ans plus tard à Berlin. Elles se déroulent dans un contexte politique lourd avec la montée du national-socialisme en Allemagne, mais les épreuves sportives sont une réussite. C’est alors qu’est envisagé des Spartakiades Internationales pour 1933 à Moscou.

 

Le gouvernement soviétique fait voter d’importants budgets pour la construction de stades et d’infrastructures de haut niveau. Toutefois, les travaux prennent du retard et Staline craint que le niveau sportif soit trop faible pour impressionner le monde occidental.

Aussi, il est décidé que les troisièmes Spartakiades se dérouleront en 1934 à Paris.

 

Cette manifestation sera un rassemblement international contre le fascisme et la guerre qui menace en Europe. 3000 sportifs venus de 18 pays y participent. Seuls les athlètes soviétiques impressionnent par leur performance, mais le public et la presse boude l’événement.

L’Urss intègre le mouvement olympique

Au terme de ces Jeux, l’URSS qui tente alors de se rapprocher des pays occidentaux décide de ne plus financer les Spartakiades et milite pour les Olympiades populaires qui doivent se dérouler à Barcelone en 1936 et qui n’auront finalement pas lieu en raison du début de la Guerre d’Espagne.

Après la guerre, l’URSS intègre le mouvement olympique. Elle participera aux Jeux d’Helsinki 1952 pour le première fois. Elle démontrera d’emblée que les Spartakiades ont servi à quelque chose puisqu’elle se hissera très vite au rang des meilleures nations, avant de devenir la meilleure nation.

 

Ajoutons qu’il y avait aussi une édition des Spartakiades pour les jeunes, pour les syndicats , pour les militaires qui se sont déroulés jusqu’en 1989 en Russie, Ukraine, Ouzbékistan et Biélorussie.

 

Le nom de Spartakiade a également été donné à un grand événement gymnastique qui avait lieu tous les cinq ans au stade du Strahov à Prague en Tchécoslovaquie. Il s’agissait là du plus grand stade du monde puisqu’il pouvait accueillir près de 200.000 spectateurs.

Nouvelles spartakiades ?

Isolé du sport international en 2022 après avoir déclenché un conflit armé en Ukraine pendant la trêve olympique des Jeux de Pékin 2022, la Russie a fait revivre pour la première fois depuis 30 ans, les tournois des Spartakiades. Selon le ministre des sports, Oleg Matytsin, cette manifestation de masse créé à l’époque de l’Union soviétique pourrait être organisée « tous les quatre ans“.

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT