Français FR English EN Italiano IT

Les SOUVERAINS aux Jeux / Politique

De tous temps, les princes et les princesses ont occupé leurs loisirs à faire du sport. Rien d’étonnant dès lors que certains se soient distingués aux Jeux pour défendre les armoiries de leur royaume ou simplement honorer de leur présence les Jeux olympiques lorsqu’il se déroulaient sur le territoire de la couronne.

 

Le premier à recevoir une médaille, c’est le prince héritier Olav de Norvège qui est médaillé de bronze à Amsterdam 1928 dans l’épreuve de yachting. Après lui, le Prince Constantin de Grèce sera médaillé d’or à Rome 1960 dans une autre épreuve de voile, le dragon.

 

D’autres souverains ont participé aux Jeux, sans pour autant remporter de médailles. C’est le cas d’Anne d’Angleterre (photo) qui représente son pays aux épreuves équestres des Jeux de Los Angeles 1984.

 

C’est le futur Roi d’Espagne, le Prince Felipe des Asturies qui s’efforce de donner à l’Espagne, une nouvelle médaille en voile à Barcelone 1992.

 

C’est encore le Prince Albert de Monaco qui s’entraîne dur pour bien figurer dans l’épreuve de bobsleigh pendant quinze ans.

Des têtes couronnées au sein du C.I.O

Plus généralement les rois, les reines, les princes et les princesses honorent les Jeux de leur visite lorsque ces derniers se déroulent en leur royaume. Il est une autre tradition établie par Pierre de Coubertin qui a toujours consisté à instiller des têtes couronnées parmi les membres du CIO. Ceux qui lui ont succédé ont maintenu cette coutume.

Il s’agissait d’avoir auprès de soi et au cœur de l’institution des personnalités qui donnent du prestige à l’assemblée. Les grandes familles européennes du Luxembourg, de Monaco, du Liechtenstein, d’Espagne, de Grande-Bretagne, mais aussi des princes arabes ont été ou sont encore membres de l’organisation internationale.

 

Reste que certains souverains ont ouvertement boudé les Jeux. C’est le cas à Amsterdam 1928, lorsque les Jeux sont ouverts par le prince Hendrick, l’époux de la reine Wilhelmina. Officiellement, la reine n’a pas pu ouvrir les Jeux car elle est en vacances en Norvège. Cependant, elle est revenue de Norvège avant la fin des Jeux, pour être présente à la cérémonie de clôture. C’était la deuxième fois qu’un chef d’État n’avait pas personnellement officié lors d’une cérémonie d’ouverture olympique.

La première fois c’était à Saint Louis en 1904 où le maire de Saint-Louis avait remplacé le président Théodore Roosevelt.

Les rois du sport

En matière de souveraineté, les sportifs sont souvent affublés du titre de roi ou reine lorsqu’il domine outrageusement leur discipline. Des disciplines qui peuvent également être des disciplines-reine ou des sports-roi dès lors qu’ils apparaissent aux yeux des commentateurs et des journalistes comme l’épreuve la plus attrayante ou spectaculaire d’un sport pour le grand public.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT