Français FR English EN Italiano IT

NYONGABO Vénusté (1969) Burundi / Athlétisme 🟡1

L’absence d’Hailé Gébresselassié qui a choisi de seulement disputer le 10.000 m lors des Jeux d’Atlanta 1996 permet à ce coureur d’un petit pays d’Afrique, le Burundi, de monter sur la plus haute marche du podium à l’issue du 5000 m. C’est un exploit quand on sait que ce pays n’est accepté dans le cercle olympique que depuis 3 ans.

Nyongabo est arrivé au plus haut niveau sur les conseils de son entraîneur Saïd Aouita, un autre illustre champion olympique.

 

Il est à noter qu’au départ Nyongabo était supposé participer au 1500 m, dont il était favori. Il décide de laisser sa place au profit de son compatriote, Dieudonné Kwizera. Kwizera n’avait pas pu participer aux Jeux olympiques de Séoul 1988 et de Barcelone 1992. A l’époque le Burundi n’avait pas de Comité National Olympique (CNO). Ce dernier se trouvait seulement à Atlanta en tant qu’entraîneur.

 

En 2000, n’ayant plus jamais retrouvé son niveau d’Atlanta, Nyongabo n’a pas passé les demi-finales.

Depuis, il fait partie d’un collectif « Champions pour la paix ».

Il a parrainé les tout premiers « Jeux de l’amitié » qui se sont déroulés dans la région des Grands Lacs en Afrique destinés à promouvoir la paix et à unir les jeunes du Burundi et de la République démocratique du Congo, le pays voisin.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT