L’ombre du Kremlin plane sur les Jeux

La Russie mènerait une intense campagne de désinformation visant à ternir la réputation du Comité international olympique (CIO) et à attiser les craintes de violences lors des Jeux de Paris cet été. C’est le rapport que vient de produire le Centre d’analyse des menaces de Microsoft. La Russie dément toutes ces informations.

 

La participation de l’équipe russe à Paris 2024, on le sait, sera réduite comme peau de chagrin. C’est la conséquence de l’invasion de l’Ukraine pendant la trêve olympique des Jeux de Pékin 2022, mais aussi  celle de l’annexion de trois comités olympiques régionaux ukrainiens par le Comité olympique de Russie.

De fait, la Russie, privée de visibilité pendant les Jeux de Paris 2024, multiplierait, selon Microsoft, les opérations d’influence afin de déstabiliser l’organisation mondiale du sport et de fait les Jeux de Paris 2024.

 

Elle utiliserait pour ce faire un mélange de fausses vidéos, des informations fictives et des usurpations d’identité générées par l’IA. Selon Clint Watts (photo), le directeur général du Centre d’analyse des menaces de Microsoft, deux groupes de cyberacteurs russes, Storm-1679 et Doppelganger, ont réorienté leurs opérations au cours de l’année écoulée pour cibler directement les Jeux olympiques.

Leurs activités malveillantes se sont intensifiées en juin 2023 avec la diffusion sur Telegram d’un faux long métrage documentaire intitulé « Olympics Has Fallen » dans lequel la voix et l’image de Tom Cruise sont utilisées.

La désinformation, une spécialité

Storm 1679 a également fabriqué et amplifié à plusieurs reprises des vidéos romancées, des extraits d’actualités et des communiqués de presse affirmant faussement que les craintes du terrorisme avaient déclenché une vague d’annulations de billets et de souscriptions d’assurances de biens parmi les Parisiens. Doppelganger a quant à lui intensifié les messages anti-olympiques sur son réseau de 15 sites Web de désinformation et falsifié le contenu des médias français, comme Le Parisien, pour diffamer Emmanuel Macron.

 

Microsoft a déclaré soupçonner des groupes russes d’être également à l’origine de la circulation de fausses images de graffitis menaçant de répéter le massacre d’athlètes israéliens perpétrés par des militants palestiniens lors des Jeux olympiques de Munich 1972.

À l’approche de la cérémonie d’ouverture du 26 juillet, Microsoft prévoit que le blitz de désinformation russe s’intensifiera dans davantage de langues et de formats médiatiques. Watts a averti que les campagnes pourraient même tenter des provocations réelles à proximité des sites olympiques pour semer davantage le chaos.

Le Kremlin qualifie de « calomnie » ce rapport

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov (photo), a déclaré que le rapport de Microsoft était une « calomnie absolue ». Moscou rejette ce document selon lequel la Russie intensifiait sa campagne de désinformation à l’approche des Jeux olympiques de Paris et le qualifie de « critique générale sans aucun fondement », selon l’Agence France-Presse.

 

L’ambassade de Russie à Paris a également déclaré qu’elle n’intervenait pas en France, après avoir suggéré que Moscou était impliqué dans une opération impliquant la pose de cercueils près de la tour Eiffel. Dans un communiqué, l’ambassade a déclaré qu’elle « exprime une protestation décisive contre la dernière campagne russophobe déclenchée par les médias français » . Elle affirme que « la Russie ne s’est pas ingérée et ne s’immisce pas dans les affaires intérieures de la France ».

 

Trois personnes ont déposé samedi cinq cercueils remplis de plâtre près de la base de la tour Eiffel, drapés de drapeaux français avec l’inscription « Soldats français en Ukraine ». Trois hommes ont été arrêtés et doivent être inculpés pour cet incident.

 

Des sources proches du dossier ont déclaré que l’incident faisait l’objet d’une enquête comme possible ingérence d’une puissance étrangère dans les affaires françaises.

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights