La Russie ne boycottera pas Paris 2024

« La Russie n’envisage pas de boycotter les Jeux Olympiques de Paris 2024 », a déclaré le ministre russe des Sports, Oleg Matytsin, malgré les restrictions imposées à ses athlètes suite à l’offensive du Kremlin en Ukraine pendant la trêve olympique de 2022.

 

Bien que suspendues par le Comité International Olympique (CIO), la Russie et la Biélorussie entendent profiter de l’espace ouvert aux athlètes russes et biélorusses de concourir en tant que sportifs neutres, sans symboles nationaux, à condition qu’ils ne soutiennent pas activement la guerre en Ukraine.

 

Le ministre des Sports Oleg Matytsin (photo) cité par l’agence de presse officielle TASS vient de déclarer : « Nous ne devons pas tourner le dos, nous fermer, boycotter ce mouvement. Nous devons maintenir la possibilité de dialoguer et de participer au maximum aux concours ».

 

Selon l’AFP, le ministre a exclu d’attendre une quelconque flexibilité de la part du CIO lors de la réunion de sa commission exécutive la semaine prochaine : « Nous verrons quelle sera la décision finale du Comité International Olympique (…) mais pour l’instant, la position est la suivante : il n’y aura pas de nouvelles recommandations ni de nouvelles réglementations », a-t-il risqué.

Maintenir le dialogue avec le CIO

Le CIO a toujours présenté sa décision comme définitive, mais il doit encore se prononcer (mardi prochain) sur la présence d’athlètes russes et biélorusses à la cérémonie d’ouverture, prévue le 26 juillet.

 

Jusqu’à l’intervention de Matytsin, il n’était pas certain que la Russie recommanderait encore à ses athlètes de se rendre à Paris. Selon Matytsin, chaque « fédération internationale a une approche différente. Certains interdisent totalement la participation (comme World Athletics), d’autres accordent le droit de participer avec un statut neutre », a souligné le ministre.

Malgré l’interdiction, les Jeux Olympiques restent importants pour la Russie : « Il est très important pour les athlètes et notre société de maintenir le dialogue et de donner à nos garçons l’opportunité de montrer à quel point nous sommes formidables en tant que pays sportif dans un combat loyal ».

 

Pour l’heure, seuls huit Russes et trois Biélorusses répondent aux critères du CIO. Le CIO a également interdit toute exposition des drapeaux et des hymnes des deux pays aux Jeux de 2024. Enfin, aucun représentant du gouvernement ou de l’État de Russie ou de Biélorussie ne sera invité à la fête sportive quadriennale.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights