Français FR English EN Italiano IT

BIRD Suzanne (1980) États-Unis / Basket-ball 🟡5

Bien que son grand-père, originaire de Russie ait émigré aux États-Unis au début du 20è siècle, la joueuse possède la double nationalité américaine et israélienne.

Elle débute sa carrière professionnelle au Seattle Storm avant de filer pour l’Europe et la Russie en particulier. Elle joue pour le grand club d’Ekaterinbourg avec lequel elle remporte plusieurs coupes d’Europe.

 

Finalement, elle rentre aux États-Unis dans le championnat WBCA et retourne à Seattle.

 

Dès l’Université, elle montre des prédispositions pour les lancers francs, les interceptions et les passes décisives. Ces qualités font d’elle, un précieux atout pour gagner les matches. Elle est considérée aux États-Unis comme l’une des vingt meilleures joueuses de tous les temps. Tout naturellement, elle intègre l’équipe nationale américaine. Elle va réaliser comme plusieurs de ses consœurs le quadruplé olympique : vainqueur de la médaille d’or à Athènes 2004, puis Pékin, Londres et enfin Rio 2016, auquel s’ajoute 4 titres de championne du monde.

Et la championne devient légende

Mais où l’histoire devient absolument épatante, c’est lorsque Sue Bird remporte son cinquième titre olympique avec les États-Unis sur une victoire 90-75 sur le Japon en finale des Jeux de Tokyo 2020.

 

Avec sa coéquipière Diana Taurasi, elles deviennent les seules quintuple médaillées d’or olympiques du basket-ball féminin.

 

Ces dernières années, Suzanne Bird a défrayé la chronique en faisant la couverture d’un magazine en compagnie de son amie du moment, la footballeuse Megan Rapinoe (photo).

Il s’agissait là du premier couple de même sexe à poser nu pour la postérité.

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT