Français FR English EN 日本語 JA

Un petit homme pour un grand saut

Rien ne prédestinait ce journaliste financier à devenir un héros olympique. C’est en effet en dilettante que Pierre Lewden (1901 – 1989) pratique l’athlétisme. Mais Lewden est un phénomène qui aurait pu devenir champion olympique si sa taille l’avait permis.

De petite taille, il mesure 1,65 m, il réussit à sauter près de trente centimètres de plus que sa propre hauteur en finale olympique des Jeux de Paris 1924. Il prend la troisième place du concours en sautant 1,92 m soit 3 et 6 centimètres de moins que les deux athlètes américains qui le devancent sur le podium, Leroy Brown et le champion olympique, Harold Osborn.

 

Pierre Lewden conserve ce record de France pendant 20 ans.

 

Quatre ans plus tard à Amsterdam 1928, il sera bien involontairement le porte-parole de la sélection tricolore car il maîtrise l’anglais mieux que quiconque. Il doit régler un différend avec les autorités hollandaises.

En effet, le bus des Français est refoulé lors de son arrivée au stade olympique. Le gardien du stade estime avoir été éconduit la veille par des membres de la délégation tricolore. Les Français refusent donc de participer au défilé des nations.

Après que les organisateurs néerlandais se soient excusés, Pierre Lewden est invité au nom de l’équipe tricolore à prêter serment afin de valider la participation française aux Jeux. Du coup, il sera même le porte-drapeau de la sélection nationale lors du défilé des nations.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN 日本語 JA