Français FR English EN Italiano IT

Qui veut voyager loin, ménage sa monture

Spécialiste du saut d’obstacles, l’Italien Graziano Mancinelli (1937 – 1992) fut l’un des principaux cavalier de la scène équestre internationale d’après-guerre.

Issu d’une famille modeste, il fait ses premiers pas à Rome, à la Roman Equestrian Society, où son père a déménagé pour travailler en tant qu’instructeur.

Pour sa part Mancinelli, dès l’enfance, est employé pour des travaux subalternes avec les chevaux les plus humbles, les plus problématiques. Il apprend toutefois à les monter, les dresser et faire ses premiers sauts.

 

Dans l’impossibilité d’acheter des chevaux, il concourt avec ceux qu’il forme tant bien que mal. Les victoires commencent à se multiplier. A tel point que la « bonne société » romaine commence à voir d’un mauvais œil cet étrange garçon. Lui qui avec des « chevaux inférieurs », se permet le luxe de battre les cavaliers issus de la bonne société.

Tout vient à point à qui sait attendre

À l’âge de 17 ans, il rencontre un grand marchand milanais qui voit en Mancinelli l’occasion d’améliorer ses chevaux et donc ses affaires. Hélas, cette nouvelle situation salariale engendre un problème. C’est ainsi qu’en 1960, il est exclu de l’équipe nationale et privé des Jeux de Rome 1960 parce qu’il est considéré comme professionnel.

 

Reconsidéré comme amateur après les pressions du président de la Fédération Internationale des sports équestres, l’ancien champion olympique italien, le général Tommaso Lequio d’Assaba, Mancinelli est devenu Champion d’Europe en 1963 avant la consécration définitive au début des années 1970 lorsqu’il remporte l’argent individuel aux Championnats du monde.

 

Mais la véritable confirmation solennelle viendra à Munich 1972 lorsqu’il remporte l’or individuel et le bronze par équipe.

 

Enfin considéré, il hérite du surnom d’ « Il Cavaliere ». C’était bien la moindre des choses après avoir du franchir tant d’obstacles pour arriver au sommet et finalement participer à cinq Jeux olympiques entre Tokyo 1964 et Los Angeles 1984.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT