POPOV Alexander (1972) CEI – Russie / Natation 🟡 4 ⚪️ 5

Plusieurs fois champion du monde et détenteur d’un record du monde en sprint court, Popov est l’un des meilleurs nageurs de sa génération. C’est le nageur roi des Jeux de Barcelone 1992 lorsqu’il remporte le 50 m nage libre et le très controversé 100 m.

Dans cette dernière épreuve, le chronomètre tombe en panne et il faut attendre de longues minutes le verdict des chronométreurs officiels.

 

Il entre définitivement dans la légende en renouvelant à Atlanta son exploit catalan. Popov s’impose à l’Américain Gary Hall dans le 100 m et le 50 m nage libre.

Il rejoint ainsi dans la légende Johnny Weissmuller qui jusque-là avait été le seul à remporter deux titres consécutifs en sprint court aux Jeux en 1924 et 1928.

 

Ce double titre à Atlanta aurait pu être le dernier. Agressé à coups de couteau dans une rue de Moscou, Popov reste plusieurs semaines à l’hôpital avant de se sortir d’affaire.

Pourtant quelques mois plus tard, il reprend sa couronne mondiale et quelques semaines avant Sydney, il bat le record du monde du 50 m nage libre.

Une reconversion en demi-teinte

Mais ces prestations cachent l’essentiel, Popov n’a plus faim de victoires. Ainsi à Sydney, le Russe termine seulement à la sixième place de la finale du 50 m nage libre. Quelques jours plus tôt, il vient de subir un échec encore plus traumatisant. Il est deuxième du 100 m nage libre, battu par le Hollandais Pieter Van Den Hoogenband.

 

Il a fait ses adieux aux Jeux d’Athènes 2004 où il n’a rien gagné.

 

Devenu par la suite membre du CIO, il faisait partie de la commission d’évaluation des Jeux de Rio 2016.

 

Alexander Popov a été candidat à la présidence du Comité olympique russe, mais il a échoué. Il envisageait prendre la nationalité australienne où il a longtemps vécu est finalement resté russe. Il vit désormais en Suisse.

Verified by MonsterInsights