FrenchEnglishJapaneseSpanish

FOEHN

L’effet de foehn est un phénomène météorologique créé par la rencontre d’un vent dominant et d’une chaîne montagneuse. Le foehn est le nom donné à un vent fort, sec et chaud dans les Alpes. À deux reprises aux Jeux, l’effet de foehn a produit son résultat.

La première fois à Saint-Moritz 1928 dans la course du 50 km en ski de fond, alors que la température au départ de l’épreuve est de 0°, elle atteint rapidement 25° une heure plus tard. Sur 72 concurrents au départ, seuls 30 franchiront l’arrivée. Le Suédois Per-Erik Hedlund remportera la médaille d’or avec treize minutes d’avance sur son dauphin. Il avait mieux préparé ses skis. Le « marathon des neiges » a tout de même duré une heure de plus qu’habituellement.

 

L’autre exemple aux Jeux se produira en Innsbrück 1964. Dans les semaines précédant les Jeux, les températures sont souvent positives à cause du foehn. Il n’y a pas d’importantes chutes de neiges pendant sept semaines et la pluie fait fondre la neige et la glace des sites sportifs. C’est la première fois depuis environ un siècle que la quantité de neige est aussi faible dans le Tyrol.

Des milliers de soldats autrichiens seront mobilisés pour transporter par camion la neige récupérée au col du Brenner afin de les répandre à la main sur les pistes de ski. Une réserve est constituée et des blocs de glace sont transportés vers la piste de bobsleigh et de luge, au cas où.

Finalement au moment où débute les Jeux tout rentre dans l’ordre et le foehn ne soufflera plus.

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.