Français FR English EN Italiano IT

Paris 2024 et L.A 28 encouragent le sport chez les jeunes

Les organisateurs des Jeux de Paris 2024 et Los Angeles 2028 annoncent cette semaine le déploiement de moyens en faveur du sport pour la jeunesse. Les moyens sont différents, les cibles ne sont pas tout à fait les mêmes, mais l’objectif est commun, faire bouger les jeunes et pas seulement dans le but de les faire s’intéresser aux Jeux olympiques.

 

En France, une étude de l’Observatoire national de l’activité physique et de la vie sédentaire a montré que 56% des enfants et adolescents en France ont réduit drastiquement leur niveau d’activité physique lors du premier confinement lié au COVID-19.

Une autre étude a estimé une diminution de 25 % des capacités physiques des élèves des deuxième et troisième années du primaire après le confinement.

 

Pour Tony Estanguet, le président de Paris 2024, il est temps d’inverser la tendance. « 30 minutes (de sport par jour est) une mesure importante car nous sommes dans une crise sédentaire. Avant d’entrer en sixième, c’est à l’école primaire qu’il faut faire bouger les jeunes. Si cela reste comme héritage de Paris 2024, ce sera beaucoup car cette mesure a un impact sur la vie de millions de jeunes. »

 

C’est dans ce sens que Paris 2024 lance une campagne visant à faire participer les enfants du primaire à 30 minutes d’exercice quotidien. Pour l’heure l’engagement est à la hauteur des espérances puisque 48.950 écoles entendent participer à l’aventure. Le comité d’organisation visait 30.000 écoles, l’objectif est dépassé de plus de 61 %.

Les écoles devraient commencer le programme en 2024 dont le projet-pilote a été lancé pendant la semaine olympique et paralympique.

Los Angeles 2028 met de l’argent sur la table

A la différence de Paris 2024 qui vise à promouvoir le sport pour tous les jeunes et particulièrement ceux du primaire, le conseil des loisirs et des parcs de la ville de Los Angeles a approuvé la proposition de financer des programmes pour les jeunes Angelinos (habitants de Los Angeles) dans le cadre du Youth Sport Partnership (YSP) 2028.

 

Le plan se mesure en dollars, il sera de 160 millions d’ici 2028. Dès cette année, 18 millions seront mis sur la table. L’objectif est un peu différent, il vise à révéler des talents de la ville de Los Angeles dans des disciplines considérées comme phares lors des Jeux de Los Angeles 2028. Il s’agit de l’aviron, le teqball, le golf, le surf, l’athlétisme, le judo, le tennis, le golf, le skateboard, l’équitation et le taekwondo. Les sports adaptés recevront également un coup de pouce de 500.000 dollars.

 

Le YSP soutient la participation des jeunes à la pratique du sport en offrant des subventions financières pour limiter le coût de la participation à un maximum de 10 dollars par participant dans les centres de loisirs de la ville. Les centres de loisirs concernés  sont situés dans des quartiers où le revenu médian des ménages est inférieur à 70 000 dollars par an.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT