Français FR English EN Italiano IT

L’homme au mental à toute épreuve

L’Américain Lanny Bassham (1947) s’est illustré aux Jeux de Montréal 1976 en terminant à égalité pour la médaille d’or avec Margaret Murdock (photo ci-dessous) dans l’épreuve mixte du tir à la carabine à trois positions. Bassham a suggéré que les deux devraient recevoir des médailles d’or car ils avaient un score à égalité, mais les juges l’ont placé premier car il s’était imposé au bris d’égalité, autrement appelé tie-break.

 

Quatre ans auparavant, lors des Jeux olympiques de Munich 1972, Bassham avait remporté la médaille d’argent dans l’épreuve mixte du tir à la carabine à 50 m à trois positions. Conscient qu’il devait progresser dans sa discipline mentale, il a alors cherché une formation dans ce sens.

 

Comme il ne trouvait rien, Bassham a créé un système de contrôle mental après avoir interviewé des médaillés d’or olympiques pour découvrir leurs stratégies gagnantes. La méthode était efficace puisqu’elle lui a permis de s’imposer au Québec.

 

C’est alors que Bassham a commencé à écrire des livres et à donner des cours sur ses méthodes sous le nom de « Gestion mentale ». Il en a fait son métier.

 

La méthode est particulièrement efficace puisque jusqu’en 1978, il a remporté 22 titres mondiaux. Aux Championnats du monde de tir de 1974 à Thoune en Suisse, Lanny a remporté 15 médailles, le plus grand nombre de médailles jamais remporté par un seul athlète en un seul Championnat du monde de tir.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT