简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

LEE Seung-hoon (1988) Corée du Sud / Patinage de vitesse 🟡2 ⚪️3

À l’origine, Lee Seung-hoon n’aurait jamais dû devenir patineur de haut niveau car il est obligé d’abandonner le centre de formation national lorsque l’entreprise de son père est en difficulté. Il n’a plus les moyens de continuer. Pourtant, il s’accroche et poursuit sa formation. À l’époque, c’est un patineur de short-track.

 

Il avait d’ailleurs remporté le championnat du monde 2008 sur 3000 m. Mais n’ayant pas réussi à se qualifier au sein de l’équipe nationale à l’issue des championnats nationaux, il décide de passer à la longue piste.

Son acharnement a fini par payer.

 

C’est aux Jeux de Vancouver 2010 que Lee s’impose sur les longues distances. Il a remporté une médaille d’or au 10.000 m et une médaille d’argent au 5000 m.

Le champion coréen a fait la démonstration que les Asiatiques pouvaient exceller dans le patinage de vitesse et pas seulement sur piste courte.

 

Lee Seung-hoon remportera deux médailles d’argent à Sotchi 2014 et PyeongChang 2018 dans la poursuite par équipe, avant de s’imposer dans une nouvelle épreuve aux Jeux : la mass-start, l’épreuve de départ groupé. Il y remporte la première médaille d’or.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights