French FR English EN Japanese JA Spanish ES

L’affaire du dopage russe est « close »

Les Russes l’ont annoncé la semaine dernière, ils ne feront pas faire appel de leur suspension de deux ans devant le Tribunal Fédéral suisse (voir ci-dessous), cette fois c’est l’Agence mondiale antidopage (AMA) qui jette à son tour l’éponge.

L’AMA avait imposé à la Russie une interdiction de quatre ans en 2019 après avoir révélé que l’Agence antidopage russe (RUSada) couvrait un système de dopage sophistiqué à grande échelle dans le pays entre 2011 et 2015.

En décembre dernier, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) basé à Lausanne a réduit la suspension à deux ans à la suite d’un appel de la RUSada qui demandait l’annulation de l’interdiction.

 

Dans un communiqué, l’AMA a déclaré qu’elle était déçue que les magistrats du TAS « ait décidé de ne pas imposer toutes les conséquences recherchées par l’AMA », y compris la période complète de quatre ans. Pour autant, elle déclare qu’elle ne fera pas faire appel de la décision du TAS auprès du Tribunal fédéral suisse après « l’avis unanime de ses conseillers juridiques internes et externes ». Ces derniers pensent que cela ne servirait « à aucune fin utile ».

 

Avec ce renoncement, on peut considérer que l’affaire du dopage russe est donc définitivement bouclée. La Russie sera suspendu jusqu’en décembre 2022 de toutes compétitions internationales.

 

C’est ainsi que les équipes russes seront empêchés de concourir collectivement aux Jeux de Tokyo 2020 et aux Jeux d’hiver de Pékin 2022. Il leur sera également interdit l’utilisation du drapeau et de l’hymne du pays.

Toutefois, les athlètes russes sans antécédents de violations de dopage pourront toujours participer aux Jeux en qualité d’athlètes olympiques de Russie. Lors des Jeux d’hiver de PyeongChang 2018, les russes s’étaient déjà produits dans ce dispositif. Cela n’avait pas empêché la Russie de disposer d’une formation de plus de 168 sportifs. C’était la troisième délégation en nombre après les États-Unis (241)  et la Canada(226).

 

LIRE AUSSI

Les Russes n’iront pas en appel

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.