简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

La natation artistique fait de la place aux hommes

On savait que les Jeux de Paris 2024 seraient les premiers à accueillir autant d’hommes que de femmes, l’histoire retiendra également que les Jeux de Paris seront les premiers où les hommes pourront participer à des compétitions de natation artistique.

 

Le cinéma s’était déjà emparé du sujet avec le film japonais « Waterboys » de Shinobu Yaguchi et plus récemment en France « le Grand bain » de Gilles Lellouche (photo), cette fois, la réalité rejoint la fiction. C’est ainsi que se referme une histoire vieille de plus de 120 ans.

 

En effet, au début du siècle dernier le fondateur des Jeux, Pierre de Coubertin n’écrivait-il pas : « Une olympiade femelle serait inintéressante, inesthétique et incorrecte. Le véritable héros olympique est, à mes yeux, l’adulte mâle individuel. »

De fait jusqu’au début des années 1930, les Jeux olympiques étaient majoritairement réservés aux hommes. Ce n’est qu’après les années de guerre, lors des Jeux de Londres 1948 que les femmes ont commencé à prendre toute leur place aux Jeux. Le fondateur des Jeux n’était plus là pour le contester.

 

Depuis le sport olympique est largement devenu mixte dans presque toutes les disciplines. Presque, parce que les femmes ont eu du mal à pouvoir disputer la boxe aux Jeux d’été (Londres 2012) ou bien encore le saut à ski aux Jeux d’hiver (Sotchi 2014). Il leur reste encore quelques combats à gagner comme la participation au combiné nordique notamment.

L’autre combat pour l’égalité

A l’instar du combat des filles, les garçons plus modestement se battent pour l’égalité dans des disciplines jusque-là exclusivement féminine comme la natation artistique (natation synchronisée jusqu’en 2017) ou la gymnastique rythmique (GRS).

 

La Fédération Internationale de Natation (FINA) a entendu leur appel dès 2015. Lors des championnats du monde, elle acceptait les hommes dans le cadre de duo mixte (photo).

 

Cette fois, c’est le Comité International Olympique (CIO) qui accepte cette reconnaissance. Il a validé la proposition de World Aquatics (ex-FINA) de permettre à deux hommes maximum de participer à l’épreuve par équipe, jusqu’ici composée de huit filles.

 

L’Italien Giorgio Minisini, champion du monde en 2017 et 2022 est ravi de cette décision. « L’évolution de notre sport vers l’inclusion progresse rapidement, et cette décision du CIO et de World Aquatics nous aidera à devenir un exemple pour l’ensemble du mouvement olympique ».

 

C’est ainsi que 96 sportifs participeront début août 2024 à la compétition de natation artistique à Paris. Ils s’affronteront dans des compétitions en duo (encore réservées aux femmes) et des compétitions par équipe. Dans les deux spécialités, il y aura des épreuves de routines techniques et libres.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights