简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

La mauvaise idée de boire glacé

L’Italien Abdon Pamich (1933) a remporté la médaille de bronze aux Jeux olympiques de Rome 1960 et la médaille d’or aux Jeux olympiques de Tokyo 1964 dans l’épreuve du 50 km marche. Une victoire mémorable car pendant le parcours, il est victime d’une crise intestinale.

 

Il a eu la mauvaise idée de boire  un thé glacé. Or, lorsqu’on boit trop froid au lieu de se rafraîchir on est victime de vasoconstriction et de ralentissement cardiaque. Boire glacé peut même provoquer un malaise. Ce n’est pas indiqué pour le bon fonctionnement intestinal, avec des risques de crampes et de diarrhée.

C’est précisément ce dont est victime Abdon Pamich.

 

Obligé de devoir se soulager au milieu du parcours, il s’est exécuté encadré par des policiers pour préserver son intimité. Ayant recouvré tous ses moyens, Pamich a ensuite dépassé tous ses adversaires, pour gagner. Ce parcours olympique lui valu d’être le porte-drapeau italien lors des Jeux de Munich 1972.

Passeur d’histoire

Mais l’histoire de Pamich ne s’arrête pas là. Né en Croatie, réfugié après la seconde guerre mondiale, Abdon Pamich s’est toujours engagé à préserver la mémoire historique de la communauté juliano-dalmatienne à laquelle il appartient.

Ces italiens vivait dans la région de Zadar et revendiquait ce territoire.

 

Après en avoir été chassé par les troupes de Tito qui avait envahi la Croatie en 1945 pour créer la grande Yougoslavie, la petite communauté issue d’Istrie et de Dalmatie est rentrée en Italie, principalement dans la région de Trieste. D’autres membres sont allés participer au chantier de construction de l’Exposition universelle de Rome dans les années soixante. Ils ne sont plus jamais rentrés au pays.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights