La Fédération de luge « contrainte » d’autoriser les Russes

L’affaire est passée presque inaperçue dans la semaine et pourtant elle a de l’importance. Alors que la Fédération internationale de luge (FIL) comme la plupart des autres fédérations avait interdit aux lugeurs russes de disputer des compétitions internationales, la décision a été levée par la Cour d’arbitrage de la Fédération internationale de luge. Cette cour est un organisme indépendant de la FIL.

 

Cette décision pourrait avoir un impact significatif sur le sort des athlètes russes participant à d’autres sports, elle pourrait faire jurisprudence. La FIL regrette cette décision.

 

« La direction de la FIL est toujours d’avis que les officiels et les athlètes des États ayant un comportement contraire au droit international doivent être exclus », a déclaré un porte-parole de la fédération.

« La FIL peut faire appel de cette décision de la Cour d’arbitrage (FIL), cependant, les chances juridiques ne sont probablement pas très prometteuses pour le moment ».

Les textes officiels ne sont pas favorables

Des passages de la Charte olympique et des statuts de la FIL jouent en faveur des Russes. Les textes soulignent que « la discrimination politique, raciste, religieuse ou toute autre discrimination envers ses membres » est interdite.

 

A bien y regarder, les actions collectives contre tous les athlètes, entraîneurs et officiels russes ne sont basées que sur la nationalité des individus concernés et peuvent en effet être considérées comme une discrimination politique.

 

Dimanche, la FIL a publié une lettre ouverte sur sa plateforme vis à vis des lugeurs ukrainiens, qui ont appelé au boycott de la compétition internationale tant que les Russes seront autorisés à concourir.

« Nous sommes alarmés et extrêmement préoccupés par la possibilité de permettre à l’équipe russe de luge de participer aux compétitions internationales de la FIL », indique la lettre. « Dans ce scénario potentiel, nous sommes extrêmement inquiets pour la sécurité physique et mentale de tous les athlètes ukrainiens lors des compétitions internationales. »

 

Malgré la levée de l’interdiction des lugeurs russes, d’autres fédérations appliquent toujours leur interdiction aux athlètes russes et biélorusses de participer aux grandes compétitions internationales.

 

Le Comité olympique russe espère que cette décision servira de précédent pour d’autres sports, dont beaucoup font actuellement l’objet de sanctions. Plusieurs affaires sont en attente devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights