Français FR English EN

KORZENIOWSKI Robert (1968) Pologne / Marche 🟡4

Enfant, le petit Robert Korzeniowski pratique le judo. Mais la Pologne n’entend pas développer les sports de combat et il est obligé de pratiquer un autre sport. Ce sera l’athlétisme et la marche en particulier. Faute de pouvoir rencontrer des conditions idéales en Pologne, il émigre vers la France. Après des essais infructueux aux Jeux de Barcelone et aux Championnats du monde, il trouve enfin la consécration au 50 Km marche lors des Jeux d’Atlanta 1996 et aux mondiaux l’année suivante.

Puis, le Polonais sera un surprenant vainqueur du 20 Km marche à Sydney 2000 dans une épreuve où il se montre habituellement peu à l’aise. Il s’impose sur tapis vert et bénéficie de la disqualification du mexicain Segura qui franchit la ligne le premier mais qui a, un moment, perdu le contact avec le sol.

 

Mais c’est sur 50 Km que le Polonais est le plus fort. Débarrassé de toute pression après sa précédente victoire, il récidive et remporte l’épreuve longue distance des Jeux en Nouvelle-Galles du sud. C’est un exploit unique dans les annales de la marche olympique.

Il enchaîne avec deux autres titres mondiaux en 2001 et 2003 avant de redevenir plus raisonnable à Athènes 2004, Korzeniowski se contente de s’aligner sur 50 km. Son impasse sur le 20 Km est payante, il est champion olympique pour la quatrième fois consécutive.

 

 

L’athlète polonais démontre avec ses quatre médailles d’or gagné aux Jeux qu’il est bien le meilleur marcheur de sa génération. Un exploit car enfant, il souffrait de rhumatisme et n’aurait jamais dû accéder à un tel niveau.

Après des fonctions au CIO, Korzeniowski s’est reconverti dans le journalisme et occupe plusieurs fonctions importantes au sein de la télévision polonaise. Depuis 2014, il est intronisé au Temple de la renommée de l’athlétisme international.

1 COMMENTAIRE
Français FR English EN