KIM Nelli (1957) URSS – Russie / Gymnastique 🟡5 ⚪️1

La petite gymnaste eurasienne est sans doute très forte à Montréal 1976 pour battre la grande Nadia Comaneci aux exercices au sol et au saut de cheval à une période où la Roumaine est intouchable. D’ailleurs, la jeune soviétique ne fait pas de détail et obtient deux fois la note de 10, ce que seule Comaneci avait obtenu jusque là.

 

Quatre ans plus tard à Moscou, la jeune Soviétique conserve son titre au sol et remporte deux autres médailles d’or obtenues avec l’équipe russe. Avec 5 médailles d’or, elle a réalisé une très belle carrière, hélas éclipsée par le règne de Nadia Comaneci.

 

À la fin de sa carrière, Nelli Kim qui était originaire des provinces de l’Est, Tadjikistan puis Kazakhstan s’est installé en Biélorussie où elle a entraîné l’équipe nationale.

 

Par la suite, Kim a entrainé  plusieurs équipes nationales avant de devenir juge lors de nombreuses compétitions internationales majeures.

 

Par la suite, en tant que présidente du comité technique de gymnastique artistique féminine, Nelli Kim a coordonné l’introduction de nouvelles règles en gymnastique féminine, telles que celles prévues par le nouveau code de pointage en vigueur depuis 2006.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights