Des Jeux olympiques d’Esport pour bientôt

Le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, a profité de son discours lors de la cérémonie d’ouverture de la 141e session du CIO pour lancer l’idée de premiers Jeux Olympiques d’Esport. Bach a également appelé à un changement de mentalité pour exploiter les opportunités de l’intelligence artificielle (IA).

 

La première semaine de l’esport à Singapour cet été aura marqué un tournant au sein du mouvement olympique. La croissance de cette discipline ne pouvait laisser le mouvement olympique à l’écart de ce public, cela d’autant que la croissance de l’esport est au cœur de l’Agenda olympique 2020+5.

 

Thomas Bach (photo) a donc demandé publiquement à David Lappartient, le président du CNOSF, mais aussi président de l’UCI et accessoirement président de la commission Esports d’explorer la création de « Jeux Olympiques d’Esports ».

Les moins de 30 ans ciblés par le CIO

Aucun objectif n’a été fixé pour le lancement des Jeux Olympiques d’Esport, pas davantage de détails sur leur format, mais on pourrait en savoir un peu plus lors de la session aujourd’hui compte tenu des rapports établis après la Semaine olympique de l’esport.

La Semaine olympique de l’esport s’est avérée un succès avec près de 500.000 participants uniques dans la série olympique et plus de six millions de vues sur les chaînes en direct. Les finales à Singapour ont permis à 130 participants d’en découdre dans 10 sports virtuels dont le célèbre Fortnite.

 

Selon Bach, la cible est clairement identifiée. « Il y a trois milliards de personnes qui jouent à l’esport et aux jeux dans le monde », a-t-il déclaré. « On estime que plus de 500 millions d’entre eux s’intéressent spécifiquement à l’esport, qui comprend les sports virtuels et les simulations sportives. Une majorité d’entre eux ont moins de 34 ans ».

 

Par ailleurs le président du CIO s’est montré un fervent supporter de l’intelligence artificielle (IA). Elle revêt selon lui des opportunités et des défis importants. Les domaines dans lesquels l’IA pourrait « révolutionner » le sport sont considérables. Elle peut permettre la création de plans d’entraînement individualisés pour les athlètes, l’organisation des Jeux Olympiques, la retransmission et l’expérience des spectateurs.

 

Un nouveau groupe de travail sur l’IA a été chargé d’examiner les opportunités et les risques pour le Mouvement olympique.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights