Français FR English EN

JEUX NORDIQUES ou Jeux du Nord

Les Jeux du Nord ou Jeux nordiques ont été créés par un membre du CIO, le colonel suédois Viktor Balck, un ami de Coubertin, pour permettre aux patineurs, aux skieurs de fond et aux hockeyeurs de s’affronter tous les quatre ans sur le même principe que les Jeux olympiques d’hiver qui à l’époque n’existaient pas. Ces Jeux se déroulaient en Norvège et en Suède et de fait, ne rassemblaient que des athlètes issus des pays nordiques. Toutefois, une demi-douzaine de nations européennes participaient à ces Jeux, mais ils n’envoyaient qu’une centaine d’athlètes sur les quelques deux milles participants.

 

Quant aux épreuves de patinage artistique, elles continuaient, de se dérouler pendant les Jeux olympiques d’été. Seule exception, lors des Jeux d’été de Stockholm 1912, ces épreuves de patinage artistique n’ont pas lieu afin de ne pas faire d’ombre aux Jeux Nordiques qui devaient se dérouler quelques semaines plus tard. Devant ce comportement égoïste, les membres du CIO prennent la mouche et décident de sanctionner les Suédois.

Une fin programmée

Les années de guerre permettent de repousser la décision. Toutefois en 1921, à l’initiative du président français du Comité National Olympique (CNO), Justinien Clary, également membre du CIO, il est décidé de créer une semaine Internationale des sports d’hiver à Chamonix 1924. La réussite de ces Jeux en fera par la suite, les premiers Jeux olympiques d’hiver. De fait, les sportifs scandinaves y remportent la majeure partie des médailles. Devenus désuets, les Jeux Nordiques se tiennent pour la dernière fois en 1926.

Après la mort de Viktor Balck en 1928, les organisateurs des éditions prévues en 1930 et 1934 ne parviennent pas à organiser les épreuves et les Jeux nordiques disparaissent.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN