Français FR English EN Italiano IT

CRAWFORD Hasely (1950) Trinidad et Tobago / Athlétisme 🟡1

On peut être champion olympique du 100 m et ne pas être originaire des États-Unis ou de Russie. C’est ce que démontre cet Antillais lorsqu’il s’impose lors des Jeux de Montréal 1976. Ce n’est pas une surprise, quatre ans plus tôt à Munich, il avait réalisé le meilleur temps des séries avant de se blesser en finale.

Après son succès, Crawford permet de mieux faire mieux connaître son île des Caraïbes dont est également originaire le sprinter Ado Boldon qui a désespérément couru après un titre olympique depuis les Jeux de Barcelone 1992.

 

De nouveau en compétition aux Jeux de Moscou 1980 et ceux de Los Angeles 1984, Crawford n’a pas dépassé le stade des séries.

 

Néanmoins, il est un des rares athlètes a accéder au Panthéon des Caraïbes et d’être désigné comme le coureur du Millénaire dans sa petite île paradisiaque au large du Venezuela.

 

Un timbre (photo) est à son effigie et le stade d’athlétisme de Port d’Espagne, la capitale de Trinidad et Tobago porte son nom.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights