Français FR English EN Italiano IT

Ai-je bien tenu cette croix-de-fer ?

Albert Azarian, est un gymnaste arménien qui a participé aux Jeux sous les couleurs de l’Union soviétique à la fin des années 1950. Il possède un des plus beau palmarès de la gymnastique internationale. Il a remporté deux médailles d’or aux anneaux à Melbourne 1956 et Rome 1960. Seul le japonais Akinori Nakayama a fait aussi bien, douze ans plus tard.

Azaryan est également champion olympique et vice-champion du concours général par équipe toujours à Melbourne et Rome.

 

Mais où Azarian entre véritablement entré dans la légende, c’est lorsqu’il invente un mouvement à l’occasion d’une compétition organisée en Union soviétique.

 

Alors qu’il réalise le célèbre mouvement « croix-de-fer », un juge lui fait remarquer lors des séries qu’il n’a pas tenu sa croix, les trois secondes réglementaires.

 

Lors de la finale, il se tourne alors vers le juge en question et lui demande du menton, s’il vient de tenir la croix de fer pendant trois secondes (photo).

 

Devant son approbation, il se tourne ensuite vers chacun des référés postés aux quatre coins et demande à chacun d’eux si le temps est cette fois suffisant. C’est ainsi qu’est né son mouvement. Il sera baptisé la croix-olympique.

 

Par la suite, Albert Azaryan (né en 1929) s’est retiré de la gymnastique avant de prendre la tête de l’école de gymnastique d’Erevan.

 

Il était le porte-drapeau de l’Arménie aux Jeux olympiques d’été d’Athènes 2004 et Pékin 2008. Azaryan devait également porter le drapeau arménien aux Jeux olympiques d’été de Londres 2012, mais en raison de son grand âge, un athlète l’a fait à sa place. Il est aujourd’hui encore, un des olympiens les plus âgés après la gymnaste hongroise Agnès Keleti qui a fêté ses 100 ans en 2021.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT