FrenchEnglishSpanish

Vote favorable en faveur de l’aviron de mer

La FISA, la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron, présidée par le Français Jean-Christophe Rolland, également membre du Comité International Olympique (CIO) vient de se prononcer en faveur de l’intégration de l’aviron de mer au programme des Jeux de Paris 2024. Il porte ce projet depuis plusieurs mois.

Rompu aux arcanes du CIO, Rolland a eu la présence d’esprit de mettre tous les atouts de son côté pour obtenir un vote favorable de la commission exécutive du CIO qui se réunira en décembre. Il n’est plus possible pour une fédération internationale de vivre sur ses acquis. L’aviron, même s’il bénéficie de la clémence accordée aux plus anciennes disciplines olympiques, se doit d’innover.

L’aviron de mer se pratique en solo (photo ci-dessus) ou en équipe

Aussi, en échange de l’intégration de l’aviron de mer aux Jeux de Paris 2024, deux épreuves d’aviron serait retirées du programme : le deux de couple poids légers hommes et femmes. Le CIO n’est en effet pas favorable aux catégories de poids dans un sport comme l’aviron, il n’est pas non plus favorable à la multiplication des épreuves.

On rappelle que cette discipline du deux de couple poids légers a pourtant offert une médaille d’or à la France lors des Jeux de Rio 2016 avec la paire Azou-Houin.

A la place, trois épreuves d’aviron de mer seraient engagées : un skiff homme et femme (un seul rameur) et un double mixte. Les épreuves se dérouleraient à Marseille, site retenu pour la voile olympique.

Le congrès a également validé l’appellation de WorldRowing comme nouveau nom de la FISA.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.