RUDD Birger (1911 – 1998) Norvège / Saut à ski – Ski alpin 🟡2 ⚪️1

Double champion olympique de saut à ski à Lake Placid 1932 et Garmisch-Partenkirchen 1936, Birger Rudd est à deux doigts de remporter une nouvelle médaille d’or, cette fois en ski alpin, lors des Jeux de Garmisch-Partenkirchen.

 

Rudd s’impose dans la descente, mais rate totalement l’épreuve de slalom. Hélas pour lui, à l’époque, il n’est attribué aucune médaille individuelle mais seulement des médailles du combiné (descente et slalom). Il se console en se remémorant qu’il ne pratique le ski alpin que depuis un an.

 

On retiendra qu’aux Jeux de Lake Placid 1932, Birger Ruud ne fut déclaré vainqueur qu’après quatre heures de délibération du jury. Les membres avaient confondu ses notes avec celle de son frère Sigmund qui participait également à la compétition.

 

Pendant la guerre, Birger Ruud fut un antinazi convaincu. Il fut condamné à dix-huit mois d’emprisonnement dans un camp. Libéré en 1944, il rejoignit la Résistance et contribua à cacher les munitions que larguaient les avions britanniques.

 

Après la guerre, Ruud est encore présent aux Jeux de Saint-Moritz 1948 pour y entrainer l’équipe norvégienne. Finalement, il décide de sortir de sa retraite à 36 ans et participe à la compétition de saut à ski. Il y remporte une nouvelle médaille d’argentderrière son compatriote et ami Petter Hugsted (1921 – 2000).

 

Plus tard, Birger Ruud et Hugsted ont créé le Kongsberg Skiing Museum (photo). Le bâtiment se concentre sur l’âge d’or du saut à ski en Norvège lorsqu’il était dominé par ce pays.

 

Ruud a été choisi pour allumer la flamme olympique aux Jeux olympiques de Lillehammer 1994, mais a dû se retirer en raison de complications cardiaques immédiatement avant l’événement. Il est décédé quatre ans plus tard.

AUCUN COMMENTAIRE

Désolé, les commentaires ne sont pas autorisés sur cet article

Verified by MonsterInsights