Français FR English EN Italiano IT

Quand la Chine s’éveille aux sports d’hiver

Depuis leur arrivée aux Jeux olympiques à Los Angeles 1984, les chinois nous ont habitué à progresser rapidement dans toutes les disciplines aux Jeux d’été pour aujourd’hui obtenir des médailles d’or dans presque tous les sports.
Toutefois, aux Jeux d’hiver, les chinois ont encore un retard à combler sur les meilleures nations mondiales que sont le plus souvent la Norvège et les États-Unis. Toutefois avec l’avènement des Jeux d’hiver à Pékin 2022, les chinois mettent les bouchées double pour rattraper leur retard. Il s’agit pour « l’Empire du milieu » de montrer ses muscles dans le sport comme jadis le faisaient les soviétiques ou les est-allemands.

Ce qui est certain, c’est que l’État chinois comble chaque mois un peu plus les sportifs de haut niveau chinois en leur offrant des installations de tout premier plan. Le bénéfice ne va pas seulement profiter aux athlètes, l’objectif du gouvernement chinois est de permettre à 300 millions de chinois de pratiquer les sports d’hiver.

En attendant, l’équipe nationale chinoise va bénéficier d’installation de très haut niveau pour préparer les Jeux d’hiver de 2022. Après la mise en service de la patinoire de Pékin, cette fois, c’est le Centre national de glisse à Yanging qui est en voie d’achèvement. Yanqing est une subdivision de la municipalité de Pékin située à 80 km nord-ouest de la capitale chinoise.

Selon l’agence de presse officielle chinoise Xinhua News, la fabrication de glace a commencé le 18 septembre et le complexe devrait être finalisé d’ici la fin du mois. Ainsi les meilleurs adeptes du bobsleigh, du skeleton et de le luge devraient alors être autorisés à commencer à s’entraîner sur la glace, le mois prochain. Pour l’heure, 90% de la fabrication de glace de la piste est terminée et la préparation de cette même glace sur la piste est en très bonne voie. Huit fabricants de glace internationaux venant de Russie, de France, du Canada notamment ont participé à la création de la glace, ainsi qu’une vingtaine de travailleurs chinois.

Le Centre national de glisse deviendra le premier site de compétition de Pékin 2022 où l’équipe nationale pourra s’entraîner, 16 mois avant le début prévu des Jeux. Jusqu’alors les chinois ont présenté des équipages en bobsleigh et en skeleton aux Jeux de PyeongChang 2018, mais jamais en luge.

Outre les sports de glisse, Yanqing est également le site retenu pour le ski alpin pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques. Les principales infrastructures du Centre National de ski alpin sont prêtes. Les pistes de ski sont tracées dans les forêts, les remontées mécaniques sont installées, les réseaux de neige de culture enterrés. Les routes d’accès sont terminées.

Les autres sites de compétition sont situés à Pékin pour les cérémonies d’ouverture et de clôture, le hockey et le patinage notamment. C’est dans les montagnes à 200 km à l’est de Pékin, à Zangjiakou que toutes les autres disciplines hivernales sont programmées.

LIRE AUSSI :
Le parc olympique de Zangjiakou presque achevé

Une exposition des sports d’hiver à Pékin

Les Jeux de Pékin 2022 sont actuellement prévus du 4 au 20 février 2022.

1 COMMENTAIRE
Français FR English EN Italiano IT