Français FR English EN

JOHNSON Michael Duane (1967) États-Unis / Athlétisme 🟡4

Ce fils de camionneur surnommé dans un premier temps la « locomotive » du sprint long est d’abord l’un des héros des Jeux d’Atlanta où il remporte le 400 m, quelques jours avant de s’imposer une nouvelle fois sur 200 m. Il hérite alors du surnom «d’extraterrestre».

 

Johnson est en effet le maître incontesté des sprints longs pour avoir remporté 6 titres de champions du monde en 1991, 1993 et 1995.

Son style tout en puissance et en vélocité marque à jamais les esprits pour ceux qui l’ont vu courir. Lors de ces Jeux d’Atlanta 1996 Mickaël Johnson porte des chaussures recouvertes d’une fine pellicule d’or 24 carats.

Il faut dire que l’athlète sait parfaitement gérer ses contrats publicitaires avec ses équipementiers. Cela lui rapporte de confortables revenus qui se chiffrent en millions de dollars.

Un champion hors norme

Aux Jeux olympiques de Sydney 2000, il devient, à tout juste 33 ans, le premier homme à conserver un titre olympique sur 400 m en gagnant la finale sans pour autant améliorer son record du monde sur la distance, faute de conditions météorologiques idéales. Quelques jours plus tard, il gagne un deuxième titre olympique avec le relais 4 × 400 m, huit ans après le premier obtenu avec l’équipe Américaine à Barcelone 1992, portant à cinq son total de médailles d’or olympiques.

 

L’ancien comptable est devenu celui qui gère alors ses propres contrats d’athlètes qui lui rapporte beaucoup d’argent. Il peut alors se consacrer au métier de consultant et de chef d’entreprise. Il gère des camps d’entraînement au Texas et participe au développement du sport dans le monde et particulièrement en Chine où il conseille plusieurs athlètes.

Français FR English EN