简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

INDURAIN Miguel (1964) Espagne / Cyclisme 🟡1

Surnommé le « grand d’Espagne » en raison de son allure altière sur un vélo, Miguel Indurain a tout gagné, à l’exception d’un Championnat du monde sur route. Indurain a été vainqueur du Tour de France à cinq reprises de 1991 à 1995 et du Giro d’Italie en 1992 et 1993. Il est recordman du monde de l’heure et n°1 mondial de 1992 à 1994. Enfin le champion espagnol a décroché un titre olympique à Atlanta 1996 dans l’épreuve du contre-la-montre.

 

À la veille de mettre un terme à sa carrière, cette victoire l’a consolé de son dernier Tour de France, totalement raté.

 

Depuis 1998, date de sa création, il est président d’honneur de la Fondation Miguel Indurain, fondation qui a comme objectif de promouvoir le sport en Navarre.

Malgré un gabarit de rouleur, il mesurait 1,88 m pour 80 kilos, « l’extraterrestre » comme il était également surnommé s’est avéré être un grimpeur hors pair capable de résister à un Marco Pantani, dont c’était la spécialité. Ce chapitre n’a pas manqué d’alimenter la polémique à une époque où les contrôles sanguins antidopage n’étaient pas systématiques.

 

Depuis son retrait, Indurain partage maintenant son temps entre Pampelune, sa ville natale et sa maison à Palma de Majorque, sur la Méditerranée. Une île où il pratique encore le vélo plusieurs fois par semaine.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights