FrenchEnglishSpanish

HENRICKS John (1935) Australie / Natation (2 – 0 – 0)

C’est sur les longues distances du 1500 m et sur 800 m que Jon Henricks s’illustre tôt dans les bassins de natation. Mais une infection à l’oreille l’empêche de disputer les Jeux d’Helsinki 1952. Son entraineur décide alors de le reconvertir sur courte distance. Très vite, il va battre et détenir le record du monde du 100 m et obtenir deux médailles d’or aux Jeux de Melbourne 1956 sur 100 mètres et le relais 4 × 200 mètres nage libre.

Après les Jeux olympiques de 1956, Henricks s’inscrit à l’Université de Californie du Sud, où il fait partie de l’équipe de natation avec notamment un autre Australien Murray Rose. En Rome 1960, Henricks fit une autre tentative aux Jeux olympiques, mais malade, il est sorti en demi-finale. C’est son compatriote John Devitt qui relèvera le flambeau.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

Désolé, les commentaires ne sont pas autorisés sur cet article