简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

GREIS Michaël (1976) Allemagne / Biathlon 🟡3

Le biathlète allemand sera le maître des Jeux de Turin 2006 en remportant trois médailles d’or sur le site de San Sicario où il avait remporté la Coupe du monde l’année précédant les Jeux. Une victoire dans l’épreuve individuelle, le relais par équipe et le 15 Km lui auront suffi à mettre à la raison le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen qui espérait une moisson aussi riche qu’à Salt Lake City.

Longtemps considéré comme un équipier modèle, ses nombreuses années de travail lui ont enfin permis de trouver la consécration, faire aboutir son rêve de devenir un jour champion olympique.

 

Il n’empêche que le biathlète allemand est resté modeste. Il comptait utiliser ses primes de victoires pour partir en Inde, sac à dos.

 

Mais si le biathlète est modeste, il n’en a pas moins du caractère. C’est ainsi qu’il quitte l’équipe allemande en 2008 afin de s’entrainer seul car il est en désaccord avec l’entraineur-chef.

Si ses résultats en Coupe du monde seront bons, en revanche, les Jeux de Vancouver 2010 seront insignifiants. Il finira par quitter la discipline en 2013.

 

Après sa retraite, Greis a Ă©tudiĂ© la gestion internationale Ă  l’universitĂ© de sciences appliquĂ©es d’Ansbach et a Ă©galement travaillĂ© comme expert pour Eurosport. Par la suite, en 2016, il a Ă©tĂ© nommĂ© entraĂ®neur-chef du centre national de formation du biathlon suisse avant d’être nommĂ© en 2018, entraĂ®neur-chef de l’Ă©quipe masculine de biathlon des États-Unis.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights