Français FR English EN Italiano IT

La flamme, cette grande voyageuse

C’est à bord du vaisseau spatial Soyouz que les cosmonautes russes Popov et Rioumine souhaitent de « bons Jeux et une santé cosmique » aux milliers d’athlètes qui participent aux Jeux de Moscou 1980. Leur vaisseau spatial est alors en mission autour de la terre et les deux cosmonautes ne manquent pas ce coup médiatique, également destiné à montrer la force de la nation soviétique. Pour la première fois, l’espace sert de décor aux Jeux olympiques.

 

Mais il est des expériences plus spectaculaires encore et cette fois, c’est le relais de la flamme olympique qui sera le prétexte à cette démonstration. Ainsi, c’est toujours à bord d’une fusée Soyouz que la flamme olympique – éteinte pour des raisons de sécurité – a décollé de Baïkonour fin 2013 avant d’aller visiter la station spatiale. Un des cosmonautes a transmis le flambeau à l’un de ses compatriotes déjà à bord de l’ISS. Deux jours plus tard, ils se sont même offert une sortie dans l’espace (photo ci-dessus).

 

Il s’agissait là d’une première mondiale car la torche olympique (sans sa flamme restée sur terre dans la lampe de mineur de secours) avait déjà voyagé à deux reprises dans des engins spatiaux sans toutefois en sortir.

Il est nécessaire de préciser que  le feu dans l’habitacle d’un vaisseau spatial serait très dangereux. La fumée, plus que le feu pourrait se propager à tout l’habitacle et étouffer les cosmonautes ou astronautes. C’était surtout une image symbolique.

Une flamme sous l’eau

En 2000, la flamme olympique a visité la Grande barrière de corail (photo) lors du relais vers Sydney. Des scientifiques avait mis au point un dispositif pour lui permettre de brûler trois minutes sous l’eau. La température de la flamme était de 2000°C. Il s’agissait là encore d’une prouesse technologique considérable.

 

Plus récemment, toujours lors du voyage de la flamme olympique vers Sotchi 2014, la flamme olympique est descendue dans les eaux du lac Baïkal en Sibérie (photo), le plus profond du monde, deux semaines après avoir effectué sa sortie dans l’espace.

 

Autant dire que les russes avait mis les moyens dans cette opération. Les Jeux de Sotchi 2014 restent d’ailleurs les plus chers de toute l’histoire olympique.

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT