Français FR English EN Italiano IT

BROQUEDIS Marguerite (1893 – 1983) France / Tennis 🟡1 🟠1

Fille d’un maître paumier, un honorable joueur du jeu de paume, ancêtre du tennis, elle est la seule femme de la délégation française aux Jeux de Stockholm 1912.

 

La joueuse de tennis s’impose en finale du tournoi simple dames aux dépens de l’Allemande Dorothea Koring. Marguerite Broquedis qui possédait un coup droit d’une très grande puissance pour l’époque fut d’ailleurs la seule joueuse à battre sa compatriote Suzanne Lenglen, la plus grande joueuse de cette génération.

 

Quelques jours plus tard, associée à son compatriote Albert Canet, la jeune pyrénéenne atteint les demi-finales du double mixte. Battus, les Français devront se contenter de la médaille de bronze. Vainqueur après-guerre des championnats de France en 1920 et 1921 qui deviendront les Internationaux de France, elle remportera le double associé à Jean Borotra en 1927.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT