Français FR English EN Italiano IT

Bach en Israël pour la commémoration du massacre

Le président du CIO, Thomas Bach va effectuer sa première visite en Israël pour assister à un événement commémoratif marquant le 50e anniversaire du massacre de Munich.  Il se rendra à Tel Aviv le mois prochain à l’invitation du Comité olympique israélien.

Le président israélien Isaac Herzog devrait assister à l’événement, ainsi que les familles de victimes et les survivants de l’attaque terroriste.

 

Élément nouveau, l’état allemand a trouvé un accord avec les familles de victimes sur la base d’une indemnisation de 28 millions d’euros. Cet accord scelle définitivement la menace des familles des victimes de boycotter un événement de commémoration au Mémorial de Munich (photo) lundi prochain, le jour de l’attentat.

 

Jusque-là, l’état fédéral promettait 10 millions d’indemnisation en plus des 5 millions versés lors d’un précédent accord. Les familles avaient décrit les offres précédentes du gouvernement allemand comme « une insulte ».

 

Lors d’une visite au parc olympique de Munich le mois dernier (photo ci-dessus), Bach a décrit le massacre de Munich comme « une attaque contre l’ensemble de la communauté olympique et ses valeurs ».

 

On rappelle qu’à l’époque, la compétition à Munich 1972 avait été suspendue pendant 34 heures après l’attaque. Toutefois, le président du CIO de l’époque, Avery Brundage, avait déclaré : « les Jeux doivent continuer ».

La communauté internationale s’était alors émue de son insensibilité et quelques jours plus tard, il avait été remplacé à la tête de l’organisation du sport mondial.


Le CIO prêt à « façonner ce nouveau monde »

L’organisation des Jeux panaméricains tient son assemblée générale à Santiago du Chili. A cette occasion, le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, est intervenu par liaison vidéo.

Après deux ans aux prises avec la crise du COVID-19, Bach a déclaré que c’était formidable de revoir les athlètes en compétition, mais a insisté sur le fait que le monde était toujours confronté à « des temps difficiles » avec « des conflits et des guerres en augmentation ».

 

Il a affirmé que son organisation était « prête à façonner ce nouveau monde » et a appelé Panam Sports à « fixer un cap pour l’avenir ».

Le président du CIO a affirmé que le pouvoir unificateur du sport pour promouvoir la paix et la solidarité « était nécessaire plus que jamais ».

 

C’est ainsi que Bach a rappelé que l’Agenda olympique 2020+5 se concentrait sur le renforcement du rôle du sport en tant que catalyseur important pour les objectifs de développement durable, comme souhaité par les Nations Unies. Il vise des domaines tels que l’éducation, l’égalité des sexes, l’action climatique en particulier.

 

close

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jeudi toutes les infos olympiques de la semaine

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT