Français FR English EN Italiano IT

Une fois encore, Kremlev gonfle les muscles !

Le président de l’Association internationale de boxe (IBA), Umar Kremlev a tenu une conférence de presse à Dubai pour montrer une nouvelle fois sa détermination vis à vis du CIO. Cette fois, le dirigeant russe va plus loin, il menace l’organisation mondiale du sport.

 

Selon Kremlev qui s’exprimait en russe et qui semble s’affranchir de la langue de bois, si la boxe est exclue des Jeux de Los Angeles 2028, il faut s’attendre à un tollé mondial. « Nous augmentons notre nombre, il y a des millions de personnes qui aiment la boxe. Plus d’un milliard de personnes aiment la boxe ».

Le président de l’IBA ne précise pas les éléments qui ont permis cette statistique qui considère qu’un humain sur huit sur Terre aime la boxe. Soit, mais il se montre plus précis et menaçant lorsqu’il affirme : « En tant que communauté et organisation de boxe, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour que la boxe reste aux Jeux olympiques. »

 

Même s’il ne l’a jamais cité, le président de l’IBA s’en prend directement au CIO qui a dépouillé la Fédération internationale de l’organisation des compétitions internationales et des Jeux olympiques.

Paris 2024 marquera les deuxièmes Jeux olympiques consécutifs où l’IBA n’aura aucune implication dans les qualifications et l’organisation du tournoi olympique en raison de problèmes de gouvernance.

Sport et politique, le combat de cobras

Pour appuyer sa démonstration, Kremlev s’est entouré de deux championnes lors de sa conférence de presse dont la française Estelle Mossely (photo), ainsi que le légendaire boxeur Roy Jones Jr. soutien de Kremlev, à la double nationalité américano-russe.

 

Estelle Mossely a parfaitement joué son rôle. Elle a critiqué le CIO pour son manque de clarté sur le nouveau système de qualification de boxe pour Paris 2024.

La médaillée d’or des poids légers de Rio de Janeiro 2016 a affirmé qu’elle aimerait participer à des Jeux olympiques à la maison, mais a été tenue dans l’ignorance du format proposé pour les qualifications. « Le CIO affirme l’avoir approuvé mais aucun des athlètes ne connaît les détails ».

La commission exécutive du CIO a en effet ratifié un nouveau système de qualification de boxe. Les athlètes se battront pour des places qualificatives lors d’événements multisports continentaux l’année prochaine.
Après la phase continentale, le CIO prévoit d’organiser deux tournois mondiaux de qualification en 2024 où les places restantes seront déterminées avant la tenue des Jeux olympiques à Paris. Un système conforme a de nombreuses disciplines olympiques.

 

Enfin Kremlev a de nouveau affirmé qu’il espérait accueillir à nouveau des boxeurs russes et biélorusses dans la compétition. Il souhaite également que l’hymne russe et biélorusse soit de nouveau entendu lors des victoires des athlètes de ces deux nations. Pas sûr que cela plaise au CIO ni au Tribunal arbitral du sport (TAS) qui a prononcé cette interdiction lors du procès du dopage russe aux Jeux de Sotchi 2014.

Et de conclure : « Quand le sport commence, la politique doit finir ».

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights