Français FR English EN Italiano IT

« Tous les ingrédients sont là »… pour réussir !

La ministre française des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques, Amélie Oudéa-Castéra, confirme que depuis son arrivée au ministère, Paris 2024 est confronté à des défis notamment financiers et de sécurité. Les problèmes financiers sont dûs à l’inflation galopante en Europe après le déclenchement des hostilités en Ukraine. Les chantiers des sites olympiques en construction coûtent de plus en plus chers. Or, Paris 2024 tient à s’en tenir à l’enveloppe dont l’organisation dispose.

Un examen budgétaire est en cours et devrait être finalisé lors d’une réunion du Conseil d’administration de Paris 2024 en décembre.

 

L’autre défi concerne la sécurité. Paris 2024 a fait le pari d’organiser une cérémonie d’ouverture hors des sentiers battus, le long de la Seine, et les organisateurs espèrent accueillir 600.000 spectateurs, un record dans l’histoire des Jeux.

Il faudra organiser la sécurité des spectateurs et des acteurs que sont les participants olympiques. C’est un défi colossal !

Le gouvernement aide au mieux les organisateurs

Selon la ministre des Sports et des Jeux « tous les ingrédients sont réunis » pour que la cérémonie d’ouverture de Paris 2024 puisse se dérouler le long de la Seine comme prévu.

 

Amélie Oudéa-Castéra considère qu’elle n’a aucune inquiétude quant à la capacité de Paris à concrétiser ses plans : « il y a désormais une clarté sur les rôles et les responsabilités, la prise de conscience que la gestion des flux est un point critique et la volonté de mobiliser toutes les forces qui nous permettront de répondre à la sécurité », a-t-elle déclaré au journal L’Équipe.

 

S’agissant de la gestion des flux, le ministre des transports Clément Beaune l’a dit dimanche à l’occasion des Journées paralympiques « il faut qu’on accélère ». Il fait référence au retard pris sur les objectifs en matière d’accessibilité dans les transports et les gares en particulier s’agissant des personnes à mobilité réduite. L’État va devoir mettre les bouchées double.

 

Quant à la capacité des organisateurs à réussir les Jeux, Oudéa-Castéra déclare qu’ils doivent s’en tenir à leurs principes et a salué leurs plans. « Mon rôle est d’aider Tony [Estanguet], toute notre équipe gouvernementale et les services de l’État, les collectivités d’accueil et le mouvement sportif à réussir ce concept bien pensé. Il est important que nous démontrions que, à l’européenne, à la française, nous savons délivrer un événement planétaire conforme à cette vision. »

 

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights