French FR English EN Japanese JA Spanish ES

Les sportifs français bientôt privés de compétitions ?

La France a reçu l’ordre de mettre ses règles antidopage en conformité avec le nouveau Code mondial antidopage d’ici avril, sous peine de faire face à une éventuelle procédure de non-conformité. Le Code mondial antidopage 2021 a été approuvé en novembre 2019 et est entré en vigueur au début de cette année. Or, la France figure aujourd’hui dans le trio de queue européen des mauvais élèves en matière de transposition du nouveau code mondial antidopage.

 

Aujourd’hui c’est le Sénat français qui est en cause. Alors que l’Assemblée nationale française a voté le texte à l’unanimité lors de sa première lecture, en décembre, selon l’AFP, les sénateurs français jugeraient le texte actuel « trop ​​vague ».

 

Toujours selon l’Agence France-Presse, les principales modifications consisteraient à supprimer un lien statutaire entre le laboratoire antidopage français et l’Agence nationale antidopage (AFLD), ainsi qu’à renforcer l’indépendance de l’AFLD vis-à-vis du ministère des Sports et des fédérations nationales de sport.

 

C’est ainsi qu’afin d’aller au bout de la procédure, l’Agence mondiale antidopage (AMA) a mis en demeure la France le 11 janvier dernier. Le pays a donc jusqu’au 12 avril prochain pour s’y conformer. C’est une réponse cinglante au courrier du Premier ministre qui demandait en novembre dernier « la tolérance de l’AMA en faveur d’une transposition finale par la France au printemps 2021 ».  En clair, la tolérance accordée arrive presque à son terme.

 

Même si le sénat français dit ne pas apprécier les ordonnances, la situation devient urgente car au final une exclusion des sportifs français des compétitions internationales pourrait être envisagée.

 

 

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.