Français FR English EN Italiano IT

RAGNO Saverio (1902 – 1969) Italie / Escrime 🟡1 ⚪️3

Ce fleurettiste italien, déjà médaillé d’argent par équipe lors des Jeux de Los Angeles 1932, obtient la consécration olympique à Berlin 1936, avec Giancarlo Brusati, Giancarlo Cornaggia-Medici, Edoardo Mangiarotti, Alfredo Pezzana et Franco Riccardi. Il n’est pas encore le père d’Antonella Ragno lorsqu’il prend également la médaille d’argent du concours individuel, toujours à Berlin.

 

Riccardi, Ragno, Mangiarotti

Viennent ensuite les années de guerre, mais Ragno n’abandonne pas sa discipline. Aux Jeux Olympiques de Londres 1948, Ragno n’est engagé que dans l’épreuve par équipe où il gagne une troisième médaille d’argent avec notamment Edoardo Mangiarotti.

 

Sa dernière médaille internationale a été remportée à l’âge de 48 ans lorsqu’il est devenu champion du monde en 1950 aux côtés entre autres de Manlio di Rosa et Mangiarotti.

 

Décédé en 1969, il n’assistera pas toutefois au sacre individuel de sa fille Antonella aux Jeux de Munich 1972.

RAGNO Antonella (1940) Italie / Escrime 🟡1 🟠2

Antonella Ragno aborde l’escrime à l’adolescence sans doute fascinée par le parcours de son père Saverio Ragno, champion olympique à Berlin 1936. Dès 1960, les portes de l’équipe nationale s’ouvrent à elle, ce qui leur permet de participer aux Jeux olympiques de Rome et de remporter le bronze au fleuret par équipe, sa spécialité.

Comme un bonheur ne vient jamais seul, lors des Jeux olympiques romains, elle rencontre le joueur de water-polo Gianni Lonzi, qui deviendra son mari.

 

1964 est l’année de la deuxième participation olympique. À Tokyo, elle remporte une autre médaille de bronze, individuelle cette fois. Les années suivantes seront difficiles. Elle se marie, vit sa première maternité et subit le décès de son père en 1969, son icône.

 

Finalement, à 32 ans, elle participe à ses quatrièmes Jeux olympiques et devient championne olympique du fleuret individuel à Munich 1972. Elle dédie sa victoire à son mentor et immédiatement après, se retire de la compétition.

 

En 2005, elle sera porteuse du flambeau olympique pour Turin 2006 à l’occasion du passage de la flamme à Florence, sa ville d’adoption.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT