OLARU Maria (1982) Roumanie / Gymnastique 🟡1⚪️1

Bien qu’elle est été championne du monde du concours complet en 1999, Maria Olaru n’est pas la gymnase phare de l’équipe roumaine qui triomphe lors des Jeux de Sydney 2000.

 

Ses compatriotes Simona Amanar et Andrea Raducan font figure de leaders. Pour autant, elle a largement contribué à l’obtention de la médaille d’or par équipe. Quelques jours plus tard, elle sera médaillée d’argent du concours complet après le déclassement de Raducan, pour un contrôle positif avec un… spray nasal.

 

C’est après sa retraite que Maria Olaru va faire parler d’elle avec fracas.

 

Dans son premier temps, elle devient professeure à la Faculté des sports et de l’éducation physique de l’Université de Timisoara. Mais c’est son autobiographie, publiée en 2016 – le Prix de l’or, inconfortable sincérité – qui va mettre le feu aux poudres.

Elle y raconte comment elle et ses coéquipières roumaines ont été frappées par leurs entraîneurs lors de leur préparation et poussées à s’entraîner même si elles avaient mal. Il arrivait même que leurs parents en fassent autant afin qu’elle se maintiennent au sein de l’équipe nationale.

 

Selon d’autres témoignages publiés depuis, il semble qu’en Roumanie, les coups restent «un moyen efficace» de discipliner les enfants.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights