Français FR English EN Italiano IT

L’étau se resserre un peu plus sur le sport russe

Les ministres des sports de 33 pays ont signé une déclaration exigeant la suspension de l’adhésion de la Russie et de la Biélorussie aux organisations sportives internationales, l’interdiction des ressortissants de ces pays à des postes élevés et le désaveu de la diffusion de compétitions internationales dans ces pays.

 

À Varsovie, Kamil Bortniczuk (photo), ministre des Sports et du Tourisme de Pologne, a déclaré que la déclaration conjointe contre la participation russe et biélorusse a été signée par les ministres de 25 des 27 pays de l’Union européenne – à l’exclusion de la Bulgarie et de la Hongrie – ainsi que par les autorités non communautaires de Grande-Bretagne, des États-Unis, de Nouvelle-Zélande, d’Australie, de Corée du Sud, du Japon, de la Norvège et du Canada.

« Le Liechtenstein et l’Islande vont très probablement bientôt se joindre. Fait intéressant, la Suisse n’a pas décidé de le faire et je pense qu’il convient de souligner ce fait », a déclaré Bortniczuk. Le ministre polonais a précisé que la Suisse abritait de nombreuses fédérations sportives internationales.

 

Selon Oleg Matitsyn, le ministre russe des Sports, cette déclaration de 33 pays « est discriminatoire et viole le principe de non-ingérence des États dans les organisations sportives indépendantes ».

Les russes d’ores et déjà exclus des Jeux européens

Kamil Bortniczuk a prédit en outre que les Russes et les Biélorusses ne participeront pas aux Jeux européens, qui se tiendront à Cracovie et Małopolska, en Pologne, en 2023. Lors des deux éditions précédentes de l’événement, à Bakou et Minsk, les Russes avaient dominé le tableau des médailles.

 

Bortniczuk a estimé que « cette déclaration s’est approfondie » au moment où certaines fédérations comme le bobsleigh semblent envoyer des signes d’une lente ouverture au retour de représentants russes et biélorusses.

 

En fin de semaine dernière, on a également appris que 97 organisations sportives internationales ont imposé des sanctions au sport russe à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie en plus du Comité international olympique (CIO) et le Comité international paralympique (CIP).

Cependant, quatorze de ces fédérations sportives autorisent les athlètes russes à participer à des compétitions en tant que neutres. Parmi ces fédérations, citons le tennis, le judo et les échecs notamment.

close

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jeudi toutes les infos olympiques de la semaine

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT