Français FR English EN Italiano IT

Les Français plébiscitent les Phryges

Si les Phryges ont parfois été moquées sur les réseaux sociaux et chez certains de nos confrères étrangers, il semble que les Français au contraire aiment les Phryges. Une enquête d’opinion à l’initiative d’Harris Interactive le démontre sans ambiguïté.

 

À la demande du comité d’organisation des Jeux de Paris 2024, Toluna Harris Interactive a interrogé un échantillon représentatif de la population française (1058 personnes) ainsi qu’un échantillon d’enfants âgés de 6 à 17 ans (460 enfants et adolescents) afin de connaître leur avis sur Phryges, les mascottes de Paris 2024.

De fait, les mascottes font l’objet d’une réception très positive de la part des Français et encore plus auprès des enfants : en effet, si elles plaisent à 75% des adultes, 83% des enfants de 6 à 17 ans partagent cet avis.

 

Pour les personnes interrogées, les mascottes reçoivent des qualificatifs positifs comme mignonnes, sympathiques, etc. Elles sont facilement identifiables, originales et vont bien ensemble pour plus de 86% des personnes interrogées.

 

Le choix de représenter la mascotte paralympique avec un handicap visible est manifestement un plébiscite puisque près de 9 Français sur 10 approuvent ce choix (88%) et plus encore encore auprès des enfants (93%).

 

En tout cas, pour l’heure les Phryges sont bien perçues comme représentant la France. Toujours selon le sondage, le symbole du bonnet phrygien est bien restitué spontanément, autant par les adultes que par les enfants.

Un choix toujours controversé

Le choix d’une mascotte est devenu capital pour tout événement sportif de portée internationale. Néanmoins par le passé, certaines faisaient l’unanimité, d’autres étaient raillées. Preuve que la sortie des mascottes est toujours un événement attendu.

 

D’ailleurs lors de la sorties des mascottes, lundi, certains internautes se sont lâchés sur les réseaux sociaux considérant que les petites peluches étaient « sportives, fêtardes… et françaises ». Pour Libération, l’arrivée de ces mascottes « en mettent la plein la vulve »… référence au fait que le bonnet phrygien ressemblerait à un clitoris.

Ce sont les Américains qui se sont montrés les plus critiques sur ce choix considérant que la Révolution française s’était terminée… par la Terreur.

 

Vidéo de présentation

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights