Français FR English EN Italiano IT

LAPÉBIE Guy (1916 – 2010) France / Cyclisme 🟡2 ⚪️1

Si le coureur cycliste français Roger Lapébie est resté célèbre dans le milieu cycliste en raison de sa victoire dans le Tour de France de 1937, son frère Guy, est beaucoup moins connu. Pourtant Guy Lapébie a obtenu un palmarès tout aussi honorable.

 

Le cadet des Lapébie n’a pas raté sa chance aux Jeux de Berlin 1936. Il y remporte 3 médailles dont deux d’or. La première est acquise sur la piste allemande. Les deux autres sont obtenues sur route. Il remporte l’or par équipe avec Robert Charpentier et Robert Dorgebray (1915 – 2005) et et l’argent en individuel.

 

Dans cette épreuve sur route, il aurait pu s’imposer, mais dans le sprint, il est retenu par le maillot et perd toute chance de l’emporter. Lapébie avale sa rancœur et ne porte pas réclamation. Quelques mois plus tard, en visionnant le film de l’arrivée, il découvre que celui qui l’a retenu par le maillot n’est autre que son équipier et ami, Robert Charpentier, le vainqueur et médaillé d’or. Il nourrira par la suite une grande déception de n’avoir pas été le héros français des Jeux de 1936 où il aurait pu devenir triple champion olympique.

 

Passé professionnel, il dispute alternativement des courses sur piste et sur route, disposant d’un bagage de coureur complet. Il le prouve en 1948 en gagnant une étape du Tour de France et en finissant sur le podium à Paris derrière Bartali et Schoote.

 

Revenu chez lui à Bordeaux à l’issue de sa carrière, il dirigera plusieurs établissements commerciaux.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights