Français FR English EN Italiano IT

La boxe plus que jamais hors du ring

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) entendra demain Boris van der Vorst contre la décision de le déclarer inéligible à l’élection à la présidence de l’Association internationale de boxe (IBA). Il avait fait campagne contre son adversaire, le Russe Kremlev, jugé trop proche de Poutine.

 

Selon certaines sources, le Tribunal arbitral du sport (TAS) pourrait annoncer son verdict mardi 14 juin, un mois seulement après que les élections de l’IBA, qui avaient proclamé le Russe Umar Kremlev président par acclamation pour la période de 2022 à 2026.

Il était le seul candidat après l’inéligibilité controversée de Van der Vorst (photo).

 

Il est reproché à ce dernier d’avoir enfreint les règles en faisant campagne en dehors de la période électorale et en dénonçant la proximité de Kremlev avec Vladimir Poutine et le géant russe Gazprom.

Van der Vorst et quatre autres candidats qui avaient conduit la campagne ont été informés de leur inéligibilité 24 heures seulement avant le vote.

Le CIO veille au grain

Autant dire que le Comité international olympique est « très attentif » à l’issue de cette procédure judiciaire. Une semaine après l’élection de Kremlev à l’IBA, le président du CIO, Thomas Bach, avait insisté sur ses « nombreuses inquiétudes » quant au fonctionnement de cette fédération internationale.

 

Avant les élections, une lettre du CIO est apparue dans la presse. L’organisation mondiale du sport y avertissait Kremlev que le CIO avait toujours des « préoccupations importantes » concernant la gouvernance, l’intégrité des juges et la viabilité financière de l’IBA.

La boxe n’est pour l’heure toujours pas au programme sportif des Jeux olympiques de Los Angeles 2028.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT