Français FR English EN 日本語 JA

IBARGÜEN Caterine (1984) Colombie / Athlétisme 🟡1 ⚪️1

C’est d’abord avec le saut en longueur et le saut en hauteur que l’athlète colombienne découvre l’athlétisme à l’adolescence lorsque ses parents se séparent en raison du conflit armé dans le pays.

Elle sera élevée par sa grand-mère et déménage à Medellin.

Caterine Ibargüen remporte une multitude de médailles au niveau national, mais la Colombienne échoue à se qualifier pour les Jeux olympiques de Pékin 2008.

 

Cet échec la pousse à quitter la Colombie pour partir à Porto Rico et s’inscrire à l’Université de San Juan. Elle décide alors de laisser le saut en hauteur pour le triple saut et l’heptathlon. L’éclosion prendra du temps, mais elle arrive aux Jeux de Londres où elle obtient la médaille d’argent du triple saut.

 

Dès lors, c’est elle qui domine la discipline avec successivement, deux titres de championne du monde en 2013 à Moscou et en 2015 à Pékin. Mais le meilleur est à venir avec le sacre olympique à Rio de Janeiro 2016.

Depuis, celle qui est surnommée la « déesse de l’ébène » est très populaire dans son pays. Elle sera porte-drapeau de la Colombie aux Jeux de Tokyo 2020 à 37 ans. Elle aurait pu connaitre cet honneur cinq ans plus tôt au Brésil, sans un différend avec sa Fédération.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN 日本語 JA