Français FR English EN

La course au large a du plomb dans l’aile

World Sailing, risque de perdre une dixième médaille aux Jeux. C’est ainsi que le CIO vient de poser le problème à la fédération internationale de voile en remettant en cause son projet de course au large pour les Jeux de Paris 2024.

Pour l’heure, le CIO n’a pas définitivement rejeté le projet, mais il s’inquiète dans un courrier adressé à World Sailing, de la « sécurité de la course », des « couts de production télévisés », « de la complexité de couverture ». Bref, il indique poliment à la fédération internationale qu’il vaut mieux oublier cette épreuve pour 2024.

 

La course au large se présentait comme une épreuve de trois jours entre Marseille et la Corse, sur un quillard et avec un équipage mixte, en double.

Selon le courrier du CIO, World Sailing a jusqu’au 26 mai pour présenter au CIO une alternative à la course au large. La décision définitive sera prise lors de la commission exécutive de l’instance dirigeante du sport international, le 8 juin.

Opposition interne Est-Ouest

Parmi les opposants à la course au large, le très influent membre du CIO, le Singapourien Ser Miang et l’actuel président de World Sailing, le chinois Quanhai Li.

 

Il faut dire que la proposition de la course au large avait été proposée par l’ancien président de la Fédération Internationale de voile, le danois Kim Andersen. Ce dernier souhaitait la disparition de la planche à voile ou du finn au profit de la course au large. Il a depuis perdu l’élection à la tête de World Sailing et la nouvelle majorité, lui fait payer.

 

Désormais, il ne reste plus à World Sailing qu’à proposer une alternative, mais les possibilités sont étroites. Elles seront discutées les 10 et 11 mai puis soumises au vote le 14 mai lors d’une réunion de la Fédération Internationale de voile. Ce qui permettra de soumettre les propositions au CIO avant la date butoir du 26 mai.

Parmi les alternatives figure la possibilité de dédoubler les épreuves de kitesurf ou de 470, voire de maintenir le Finn, discipline historique de la voile olympique au programme de Paris 2024. Cette épreuve sera encore en compétition à Tokyo 2020.

Présentation projet Course au large

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN