简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

BOITEUX Jean (1933 – 2010) France / Natation 🟡1 🟠1

Avant l’avènement de Laure Manaudou aux Jeux olympiques d’Athènes 2004, Jean Boiteux est longtemps resté le seul champion olympique de natation en France, du moins sur l’eau parce qu’un français avait déjà été champion olympique de natation : Charles Devendeville avait remporté la nage sous l’eau lors des Jeux de Paris 1900.

 

A Helsinki 1952, Jean Boiteux remporte le titre sur 400 m nage libre au dépend de l’Américain Ford Konno. Lors de sa victoire, le père de Jean Boiteux, très heureux et très fier de la victoire de son fils, saute tout habillé dans le bassin pour aller le féliciter.

Cette image fait le bonheur des reporters photographes et fera le tour du monde (photo).

 

On retiendra que Jean Boiteux ne s’est pas arrêté là. Il revient également de Finlande avec la médaille de bronze du 4×200 m qu’il a remporté avec Joseph Bernardo, Aldo Eminente, et Alex Jany.

Il participera de nouveaux aux Jeux de Melbourne 1956 et ceux de Rome 1960, mais sans succès.

Entraineur et éducateur respecté

Avant même la fin de sa carrière, Jean Boiteux prépare sa reconversion. Il devient entraîneur de natation et surtout directeur technique régional en Aquitaine jusqu’à son décès accidentel en 2010. Il tombe d’un arbre de sa propriété dont il avait entrepris de couper les branches.

 

Jean Boiteux a été honoré par le Hall of Fame de la natation internationale dont il devient membre en 1982.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights