FrenchEnglishJapaneseSpanish

BALLANGER FĂ©licia (1971) France : 🟡 3

AprĂšs avoir encore largement dominĂ© les Jeux de Sydney 2000 oĂč elle remporte deux nouvelles mĂ©dailles d’or sur l’Ă©preuve de vitesse et dans le 500 m chronomĂ©trĂ© dont elle dĂ©tenait le record du monde, la championne française de cyclisme sur piste met un terme Ă  sa carriĂšre. Elle possĂšde le plus grand palmarĂšs de sa discipline oĂč elle aura collectionnĂ© les rĂ©compenses et les titres mondiaux. Elle restera pendant de longues annĂ©es un monument du cyclisme.

 

C’est aux États-Unis lors des Jeux d’Atlanta 1996 que le grand public dĂ©couvre cette championne au physique impressionnant capable de dĂ©marrages foudroyants pour ses adversaires. DĂ©jĂ  championne du monde de vitesse sur piste, la cycliste française Ă©clabousse de sa classe les Jeux de 1996.

Elle s’impose dans l’Ă©preuve de vitesse en Ă©liminant en sĂ©rie l’Estonienne Erika SalumĂ€e, pourtant double championne olympique de la discipline.

Reconversion réussie

AprĂšs avoir Ă©tĂ© vice-prĂ©sidente de la FĂ©dĂ©ration Française de cyclisme aprĂšs l’arrĂȘt de sa carriĂšre, FĂ©licia Ballanger est partie vivre en Nouvelle-CalĂ©donie oĂč elle a Ă©tĂ© candidate aux Ă©lections lĂ©gislatives. Elle s’occupe du dĂ©partement « sport de haut niveau » Ă  la direction rĂ©gionale de la Jeunesse et des sports. Elle est Ă©galement consultante pour la tĂ©lĂ©vision.

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous Ă  notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.