Chinese (Simplified) ZH-CN French FR English EN Japanese JA

Accrédité, si « essentiel et opérationnel »

Après l’interdiction faites au grand public étranger d’assister aux Jeux de Tokyo 2020, l’appel lancé aux chefs d’état et aux ministres des sports de réduire leur cercle d’invités, il était temps de savoir les mesures concernant ce qu’il est convenu d’appeler « la famille olympique ».

Il s’agit des membres du CIO, les présidents des Comités nationaux olympiques et paralympiques et ceux des Fédérations internationales (FI). Toutefois, signe des temps, on peut noter dans le document que la « famille olympique » s’est désormais élargie. Elle concerne également, les «hauts dirigeants d’entreprises » de tous les secteurs de l’industrie du sport.

 

A ceux là s’ajoutent un certain nombre de sociétés multinationales du Japon et du reste du monde qui fournissent un soutien technique et financier important auprès du CIO. Il s’agit des sociétés qui participent au partenariat olympique (TOP). Leur contribution est évaluée à près de 850 millions d’euros. Désormais tous les cadres dirigeants de ces sociétés sont intégrés à la « famille olympique ».

 

Ceux là verront les Jeux de Tokyo car ils seront là « pour accomplir des tâches essentielles liées aux Jeux ». Toutefois ils n’auront pas les mêmes droits qu’habituellement.

Le CIO vient de publier un nouveau playbook. Dans le document, il leur est indiqué clairement qu’ils ne seront pas autorisés à visiter le village olympique (photo).

 

Le message est clair. Il s’agit « de protéger la santé des athlètes ».

Les invités triés sur le volet

En dehors des athlètes et ceux qui les accompagnent, c’est à dire environ 30.000 personnes pour les Jeux olympiques et paralympiques qui n’auront aucune restriction d’entrée au Japon, tous les autres catégories de personnes seront limitées.

Ainsi les chefs d’état, les ministres, les membres de la « famille olympique », les autres invités seront très peu nombreux. Même les journalistes et les diffuseurs devront réduire leur nombre. Le CIO précise que l’organisation a décidé de limiter l’accréditation à ceux qui ont des «rôles essentiels et opérationnels» aux Jeux.

La commission exécutive du CIO a déclaré qu’elle réduirait considérablement ses invitations aux « légendes des athlètes olympiques ». Ils ne recevront pas d’accréditation pour les Jeux.

 

On le voit, le Comité International Olympique (CIO) et les organisateurs de Tokyo 2020 font tout ce qui est en leur pouvoir pour permettre la tenue des Jeux sans incident majeur malgré la pandémie.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.