8 surfeurs dont 2 français verront Teahupo’o

48 places sont attribuées (24 hommes et 24 femmes) à l’occasion de la compétition olympique de surf de Paris 2024. Compte tenu de la volonté de la Fédération internationale (ISA) de disposer des meilleurs surfeurs du monde sur la vague de Teahupo’o à Tahiti en juillet de l’an prochain, c’est le classement de la Coupe du monde qui attribuera le plus grand nombre de place (10 pour les hommes et 8 pour les femmes).

 

La semaine dernière au Salvador avaient lieu les Jeux mondiaux de surf ISA 2023. La compétition a attribué huit places (quatre pour les femmes et quatre pour les hommes) pour les Jeux l’an prochain.

 

Plus de 250 surfeurs étaient présents sur les plages de La Bocana et El Sunzal, où les meilleurs européens, africains, asiatiques et océaniens ont tenté de gagner leur billet pour les Jeux Olympiques. Les places sont allées à la France, à l’Afrique du Sud, au Japon et la Nouvelle-Zélande.

 

La France avait déjà assuré sa présence car elle est le pays organisateur mais, contrairement à d’autres sports, elle pouvait perdre cet avantage si elle n’obtenait pas sa qualification par un autre moyen sur la vague. C’est ainsi que Vahiné Fierro et Kauli Vaast (photo) ont gagné leur billet au Salvador.

 

Les deux polynésiens ne seront pas dépaysés l’an prochain puisque la compétition olympique se déroule chez eux. C’était leur première sélection en équipe de France et chez les garçons, Kauli Vaast a devancé l’ancienne génération composée de Joan Duru et Maxime Huscenot.

 

Les Français bénéficieront l’an prochain des conseils d’un coach de renom : Jérémy Florès (photo avec Vahiné Fierro). Le meilleur surfeur français de tous les temps a mis un terme à la compétition pour prodiguer ses conseils à la jeune génération.

Les autres nations

Le quota africain est allé aux Sud-Africains Sarah Baum et Jordy Brown, le quota asiatique aux Japonais Shino Matsuda et Kanoa Igarashi, tandis que les Néo-Zélandais Saffi Vette et Billy Stairmand ont obtenu le ticket réservé à l’Océanie.

Les Américains disposeront d’une compétition en octobre prochain lors des Jeux panaméricains pour gagner leur qualification. Elle se déroulera au Chili à Punta de Lobos. 

 

Ajoutons à l’occasion des Jeux mondiaux qui viennent de s’achever que le Mexicain Alan Cleland et la Brésilienne Tatiana Weston-Webb sont devenus champions du monde, tandis que le Pérou a remporté l’épreuve par équipe.

 

Le surf a fait ses débuts olympique à Tokyo 2020 comme sport additionnel. Il deviendra une discipline olympique à part entière à Los Angeles 2028.

 

Les premiers champions olympiques ont été le Brésilien Italo Ferreira et l’Américaine Carissa Moore qui domine actuellement le classement du WSL Championship Tour 2023.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights